Culture

La Foire du livre de Francfort (FBF)
L'Iran et l’Egypte sortent du lot par le grand nombre de parutions antisémites présents dans leurs stands

La plus grande foire du livre au monde qui a lieu tous les ans en Allemagne a été inondée cette année par des livres aux antisémites, indique le rapport annuel du Simon Wiesenthal Center.

L'organisation non gouvernementale surveille régulièrement la haine antisémite et l'incitation à la violence sur les stands de la Foire du livre de Francfort (FBF), qui compte plus de 7.000 exposants venus de plus de 100 pays, souligne le communiqué.

En termes de pays qui ont présenté des livres aux tendances les plus antisémites, le directeur du Centre Simon Wiesenthal pour les relations internationales, M. Shimon Samuels a affirmé que l'Iran, suivi de l’Egypte, sortait du lot par le grand nombre de parutions antisémites présents sur son stand.

"Nous l’avions indiqué dans notre rapport de l’année dernière. Des enseignants djihadistes allemands et d'autres sont connus pour amener leurs élèves à la foire, à la recherche de matériaux inflammatoires, ce qui peut entraîner des conséquences potentiellement dangereuses", a déclaré Samuels.

Le Centre Simon Wiesenthal a également indiqué que l'événement de cette année avait accueilli 23 stands iraniens.

"L'Etat sioniste doit être détruit et l'Iran arrêtera tout accord de paix par les Palestiniens qui trahirait l’Islam", a déclaré un des responsables des exposants iraniens à Samuels.

Cependant, certains des livres les plus offensifs, selon le groupe de surveillance, étaient présents sur le stand égyptien qui exposait notamment le classique réimprimé "Coins cachés: Secrets révélés des Juifs", publié par la Bibliothèque Egyptienne des Archives nationales (Dar Al-Kitab) en 2014.

Un autre ouvrage présent sur l’étalage égyptien, "Marionette" (2014), prétend que les révolutions égyptiennes (et arabes) ont été le fruit d’un complot visant à déstabiliser ces pays pour la sécurité d'Israël.

En coopération avec le Centre Wiesenthal, les autorités de la foire du livre ont pris la décision de confisquer et d’interdire plusieurs ouvrages clairement antisémites ou incitant à la haine ou à la violence, précise le communiqué.

Le Centre Simon Wiesenthal se décrit comme "une organisation international juive des droits de l'homme dédiée à la réparation du monde par étapes", et vise à favoriser la tolérance et la compréhension à travers la participation communautaire, la sensibilisation à l'éducation et l'action sociale.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte