Quantcast

Découverte de la gravure ancienne d'une menorah dans les collines de Judée

Menorah - Judée
AAI
La menorah a probablement été gravée par les habitants juifs, présents pendant la période du Second Temple

Une découverte rare a été révélée ce week-end par des randonneurs explorant une grotte dans la région de Shéphélah dans les collines de Judée: les gravures anciennes d'une menorah (candélabre) à sept branches et une croix.

Mickey Barkal, Sefi Givoni et Ido Meroz, qui sont membres du club de spéléologie d'Israël, ont visité des grottes cachées dans la Shéphélah (ligne montagneuse centrale d'Israël).

La menorah gravée sur le mur de la grotte possède une base à trois pieds, et correspond indubitablement à la menorah qui était présente dans le Temple de Jérusalem pendant la période du Second Temple (milieu du VI e siècle av. J.-C. jusqu'au I er siècle).

En outre, une croix gravée a été identifiée près de la menorah. Une autre gravure a été trouvée, laquelle s'apparente à un type de clé caractéristique de l'antiquité, ainsi que d'autres gravures, dont certaines n'ont pas encore été identifiées.

AAI

Un columbarium avec des dizaines de niches, utilisé pour élever des colombes dans l'antiquité, a également été retrouvé. Pendant la période du Second Temple, les colombes étaient utilisées dans le cadre des rites sacrificiels du Temple.

AAI

Selon Sa'ar Ganor, archéologue du district d'Ashkelon au sein de l'Autorité des antiquités d'Israël (AAI), "il y a des bâtiments et des refuges de l'époque de l'insurrection de Bar Kokhba (deuxième siècle av. J.-C) cachés sur le site, de même que des bâtiments datant de la période byzantine".

"Il est rare de trouver la gravure murale d'une menorah, et cette découverte passionnante, qui a été symboliquement révélée pendant les vacances de Hanouka, justifie la recherche scientifique concernant la nature de la présence juive pendant la période du Second Temple", a-t-il indiqué.

Ganor a ajouté que "la menorah a probablement été gravée par les habitants juifs, qui étaient situés là pendant la période du Second Temple et au temps de Bar Kokhba, et la croix a été gravée à la période byzantine, probablement au IVe siècle de notre ère".

La menorah est un symbole juif représentatif de la période du Second Temple. Jusqu'à présent, on ne connaissait que deux gravures de menorahs dans la région du Shéphélah: l'une sur une presse à l'huile à Bet Loya, où est représentée une menorah dans le même style, et l'autre dans un complexe funéraire à proximité de Bet Guvrin.

À la lumière de cette découverte, qui donne accès à un autre niveau d'informations et de connaissances archéologiques sur la région, l'Autorité des antiquités israéliennes continuera à étudier le site, dont l'emplacement exact n'a pas été précisé afin de le protéger ainsi que la sécurité des randonneurs.

Commentaires

(2)

Comme il n'y a jamais eu de Juifs en Judée, et seulement des musulmans, la menorah est donc un symbole musulman, et l'A.P. se doit de déférer le Judaïsme mondial devant le tribunal de la Haye pour usage abusif d'un instrument représentatif de l'Islam sans autorisation. Ceci est une offense à l'Islam, et une fatwah est en préparation pour punir les infidèles qui font un usage illicite d'un instrument du culte musulman.

Il faut pas trop en parler, les arabes vont dire que c'est à eux, ce sont leurs ancetres qui ont laissés des traces, l'unesco va dire que cela fait partie de la poubelle arabe, et la France va en faire l'écho........alors S I L E N C E S V P

8Article précédentLes examens post-mortem de George Michael "non concluants" (police)
8Article suivantKim Kardashian fait son retour sur les réseaux sociaux