La top modèle Bella Hadid "fière d'être musulmane"

Le mannequin Bella Hadid présente la collection Chanel, le 24 janvier 2017 au Grand Palais à Paris
Patrick KOVARIK (AFP/Archives)
Bella Hadid et sa sœur Gigi, avaient protesté dans les rues de New-York contre le "Muslim Ban" de Trump

La mannequin américano-palestinienne mondialement connue Bella Hadid, a évoqué pour la première fois ses convictions politiques et la pratique de sa religion, l'islam, dans une interview au Porter magazine publié cette semaine.

Interrogée sur le décret migratoire dit "Muslim ban" du président Donald Trump, la coqueluche des podiums a saisi l'occasion pour parler de son histoire familiale et de ses croyances religieuses.

"Mon père était un réfugié lorsqu’il est arrivé aux Etats-Unis, c’est donc quelque chose qui nous parle à ma sœur, mon frère et moi", a-t-elle déclaré au magazine.

"Il a toujours été religieux, et il a toujours prié avec nous. Je suis fière d’être musulmane", a-t-elle ajouté.

Bella Hadid avait protesté avec sa sœur Gigi, également célèbre mannequin, dans les rues de New-York suite à la signature du "Muslim Ban".

Instagram

"J’ai des origines métissées (...) Nous ne devrions pas traiter les gens de cette manière à cause de leurs origines. C’est injuste. Et ce message, celui d’être bienveillant chaque fois qu’il est possible de l’être, voilà ce qui est important pour moi", s'était-elle alors indignée.

Son père, Mohamed Hadid, est né en Palestine mandataire en 1948, année de la création de l'État d'Israël, il immigrera en Syrie, puis au Liban, avant d'arriver aux Etats-Unis où il fera fortune dans l'immobilier.

"Je suis né à Nazareth, en Palestine, à cinq minutes à vol d’oiseau de l’endroit où naquit Jésus. Mon arrière-arrière-grand-père était le prince de Nazareth", a confié Mohamed Hadid à Paris Match en 2016.

"Mais l’année de ma naissance, 1948, est aussi celle de la création de l’État d’Israël. Alors, nous sommes partis nous réfugier en Syrie, où nous avons vécu quelques mois dans un camp", a-t-il ajouté.

ALAIN JOCARD / AFP

De son premier mariage avec la mannequin américano-néerlandaise Yolanda van den Herik, naîtra trois enfants, Jelena (Gigi), Isabella (Bella), et Anwar.

Bella et Gigi Hadid sont toutes deux des mannequins mondialement reconnues et égéries de nombreuses marques dans l'industrie de la mode et du luxe.

Commentaires

(0)
8Article précédentLe diamant "Pink Star" vendu pour un record de 71,2 millions de dollars
8Article suivantThéâtre: un "ego" très prometteur à Tel Aviv