Quantcast i24NEWS - USA: un concert d'Achinoam Nini annulé suite à des menaces de Juifs extrémistes

USA: un concert d'Achinoam Nini annulé suite à des menaces de Juifs extrémistes

Israeli singer Achinoam Nini (Noa) at a concert in Mexico in 2013
HECTOR GUERRERO / AFP
La synagogue Adat Shalom de Farmington Hills a estimé qu'un risque planait sur la sécurité de l'événement

Une synagogue de la région de Detroit a dû annuler un concert de la chanteuse israélienne Achinoam Nini, après avoir eu vent de menaces attribuées à des militants juifs d'extrême-droite, susceptibles de représenter un risque pour la sécurité de l'événement, rapporte vendredi le site d'information JTA.

La synagogue Adat Shalom de Farmington Hills a ainsi informé ses membres de l'annulation du concert dans une lettre relayée par le Detroit Jewish News.

"Plusieurs menaces crédibles de protestation et de manifestation ont été planifiées en réponse du concert d'Achinoam 'Noa' Nini à Adat Shalom le jeudi 18 mai", explique la lettre.

"Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les organismes d'application de la loi et nos conseillers en matière de sécurité et avons conclu que, après avoir évalué les menaces, il y avait de fortes chances que le concert soit perturbé", poursuite le courrier.

"Par conséquent, considérant que la sécurité de notre communauté, de notre congrégation et des artistes est notre priorité absolue, nous avons pris la décision d'annuler le concert".

La synagogue a ajouté qu'à l'origine, l'événement était destiné à "présenter un concert de musique israélienne" et n'était "pas destiné à refléter des points de vue politiques".

Le Detroit Jewish News a rapporté que les menaces venaient d'une minorité de juifs issus "du camp de la droite qui ont des points de vue opposés" à la chanteuse.

Noa, qui a joué au moins six fois dans la région de Detroit depuis 1994, selon les Nouvelles juives, s'est toujours prononcée en faveur d'une solution à deux Etats et d'une coexistence israélo-arabe. Elle a également exprimé son soutien aux ONG israéliennes qui critiquent les actions d'Israël en Cisjordanie.

L'année dernière, le Fonds national juif du Canada a retiré son parrainage d'un concert de Noa, suite à un rapport dans le Jerusalem Post, démenti par la chanteuse, puis retiré, selon lequel elle aurait soutenu le mouvement de boycott anti-israélien BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

"Je suis totalement et complètement contre le BDS", avait-elle répondu à l'époque. "Je le vois comme un mouvement hypocrite plein de contradictions [qui] n'apportera pas la paix en Israël et n'aidera pas les Palestiniens à atteindre leurs objectifs, bien au contraire".

Noa s'est dit attristée par l'annulation du concert de Detroit dans un communiqué publié par le New Israel Fund.

"Je suis attristée et indignée de voir que cette campagne agressive et silencieuse de la frange extrémiste en Israël que nous connaissons trop bien, se soit fait sa place au sein de la communauté juive américaine", a-t-elle déclaré.

"Mais je n'ai pas peur. La peur et le silence entravent la démocratie, l'égalité, la paix et notre valeur juive de se tenir debout avec les faibles parmi nous", a-t-elle ajouté.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(0)
8Article précédentMention "photo retouchée" et certificat médical obligatoires dans le mannequinat
8Article suivantEntrez au coeur du Philharmonique d’Israël avec Zubin Mehta