Quantcast

Des artefacts datant de la Première Guerre mondiale retrouvés en Israël

Some of the bullets, cartridges and shell fragments found at the site.
Clara Amit, Israel Antiquities Authority
Les découvertes remontent à la bataille de Megiddo opposant l'empire ottoman et allemand à la Triple-Entente

Des étudiants israéliens ont révélé mardi la découverte de dizaines d'artefacts, incluant des cartouches et des fragments de mortier, abandonnés après les combats acharnés entre les Britanniques et les Ottomans pendant la Première Guerre mondiale.

Les archéologues et les étudiants, prenant part à un programme préparatoire avant l'armée, ont également trouvé près de Rosh Ha'ayin (centre) le fragment d'un insigne de l'armée britannique, identifié par l'archéologue Shahar Crispin comme un des insignes qui auraient appartenu au battalion du Royal Norfolk Regiment de l'armée britannique.

Assaf Peretz, chercheur de l'Autorité des Antiquités d'Israël (AAI), a souligné que les forces ottomanes et britanniques se sont affrontées sur le site pendant la grande bataille de Megiddo, qui a débuté le 19 septembre 1918.

"Deux bataillons du Régiment britannique Norfolk ont attaqué la crête où se trouve le site afin d'aider un autre bataillon qui lui devait attaquer les fortifications ottomanes", indique le communiqué de presse de l'AAI citant Peretz.

"Trouver l'insigne d'un chapeau britannique dans un avant-poste ottoman évoque clairement la véracité de l'événement historique", a-t-il ajouté.

Clara Amit, Israel Antiquities Authority

Les batailles dans la région faisaient partie d'une campagne plus vaste qui a opposé le Groupe d'armées Yildirim, composé principalement de troupes ottomanes soutenues par les Allemands, contre la Force expéditionnaire égyptienne constituée principalement de troupes britanniques.

Alexander Glick, expert en armes de l'AAI, a reconstitué les combats sur le site de l'Autorité des Antiquités.

"Les forces britanniques ont attaqué les positions turques avec quelques 18 canons, qui étaient une pièce d'artillerie standard dans l'armée britannique pendant la Première Guerre mondiale. Des fragments de mortier et des obus d'artillerie remplis de balles ont été trouvés pendant l'excavation. Il semblerait donc que les forces turques ont subi de graves pertes à ce barrage", a-t-il expliqué.

"Il est intéressant de noter que les fusils et les cartouches trouvés ont été fabriqués en Allemagne et ont été fournis peu de temps avant la bataille, prouvant que les Turcs dépendaient de leurs alliés allemands en ce qui concerne les armes et les munitions", a ajouté Glick.

La bataille de Megiddo opposait l'empire ottoman et l'empire allemand à la France et au Royaume-Uni. A l'issue des combats, la Palestine est passée sous administration britannique jusqu'à prendre en 1920 le nom de Palestine mandataire.

Commentaires

(0)
8Article précédentEntrez au coeur du Philharmonique d’Israël avec Zubin Mehta
8Article suivantEurovision: Israël qualifié en finale