Quantcast

Décès du comédien Jean-Marc Thibault, connu pour son rôle dans la série "Maguy"

Le comédien Jean-Marc Thibault et son épouse Sophie Agacinski, le 15 octobre 2009 à Paris
MEHDI FEDOUACH (AFP)
"Un acteur très populaire vient de nous quitter", a réagi la ministre de la Culture, Françoise Nyssen

Le comédien Jean-Marc Thibault, connu pour son rôle dans la série "Maguy" et pour avoir formé avec Roger Pierre l'un des plus populaires tandems comiques du théâtre français, est mort dimanche à Marseille à l'âge de 93 ans, a annoncé sa famille.

"J'étais encore au chevet de mon père ce matin, puis je suis parti au Portugal pour un tournage. C'est à mon arrivée à Lisbonne que j'ai appris le décès de mon père, emporté par la vieillesse", a indiqué son fils, Alexandre Thibault, également acteur. 

"C'était un père et un homme formidable, un acteur que j'aimais beaucoup et qui m'a beaucoup aidé dans ma vie", a-t-il ajouté, joint au téléphone.

"Un acteur très populaire vient de nous quitter", a réagi la ministre de la Culture, Françoise Nyssen.

"Jean-Marc Thibault avait formé avec Roger Pierre, pendant des décennies, l’un des duos comiques les plus appréciés des Français. Leur complicité faisait merveille sur scène et au cinéma, et sur les écrans de télévision", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

- (AFP/Archives)

Né le 24 août 1923 à Saint-Bris-le-Vineux (Yonne), Jean-Marc Thibault grandit à Montreuil (Seine-Saint-Denis), puis fait des études secondaires à Paris, avant d'intégrer le cours Simon.

Son école sera surtout le cabaret -"l'école la plus difficile qu'on puisse fréquenter"- au côté de Roger Pierre, rencontré dans les studios de Radio-Luxembourg.

Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, ils débutent au Caveau de la République puis Chez ma cousine et ne se quitteront plus pendant trois décennies.

Les deux fantaisistes feront les beaux soirs des cabarets parisiens comme le Tabou, le Caveau de la Terreur, l'Amiral, le Moulin-Rouge. Ils conjuguent textes, mimes et chansons et utilisant une multitude d'accessoires. Leur succès les entraîne dans la France entière.

Leur popularité grandit encore avec la création d'émissions de variété pour la télévision, notamment "La Grande Farandole" et "Deux sur la 2".

Leur association se poursuit dans des longs métrages pour le cinéma notamment dans "La Vie est belle" (1956), "Vive les vacances" (1958), "Les Motards" (1959), "Faites donc plaisir aux amis" (1969) ou "En grandes pompes" (1974).

Les deux fantaisistes revendiquaient quelque 300 sketches et se vantaient d'avoir fait rire pendant presque 30 ans "des mineurs du Nord, des familles royales, des chameliers mauritaniens et des bûcherons québecois".

Le duo, très célèbre dans les années 1960, se sépare en 1975, avant de se reformer brièvement en 1984 puis en 1990.

"C'est un peu comme si j'avais perdu un frère", avait déclaré Jean-Marc Thibault lors du décès de son comparse en 2010.

Jean-Marc Thibault a aussi poursuivi une carrière en solo au cinéma, tournant dans 70 films, et à la télévision notamment de 1983 à 1994 dans la célèbre série "Maguy" au côté de Rosy Varte et de Marthe Villalonga, ce qui lui vaudra une grande popularité auprès d'un public plus jeune.

PASCAL GEORGE (AFP/Archives)

Dans ce feuilleton à succès, il campait Georges, le troisième mari de Maguy, qu'elle menait à la baguette comme le reste de son monde.

"Je n'ai jamais cherché à dissimuler qui j'étais: avant tout un artiste dont l'ambition est de faire plaisir au plus grand nombre", se plaisait à dire ce comédien moustachu, à l'accent de titi parisien, issu d'une famille d'ouvriers et artisans.

En 2000, il fait son retour sur le grand écran dans "Vidocq" de Pitof et "De l'amour" de  Jean-François Richet, puis joue en 2002 un dirigeant d'un parti d'extrême droite dans "Féroce" de Gilles de Maistre.  

Suivront encore des rôles secondaires dans "Un homme et son chien" (2008) de Francis Huster et dans "Mademoiselle Chambon" de Stéphane Brizé (2009). 

Après vingt ans de mariage et trois enfants avec Madeleine, Jean-Marc Thibault rencontre en 1965 sur un tournage Sophie Agacinski, alors comédienne, avec laquelle il a eu un fils. Il l'épouse après 18 ans de vie commune, devenant ainsi le beau-frère de l'ancien Premier ministre socialiste Lionel Jospin.

Commentaires

(0)
8Article précédentLe film suédois "The Square", Palme d'or du 70e Festival de Cannes
8Article suivantLe Liban veut interdire "Wonder Woman" à cause de son actrice israélienne