Quantcast

Michel Boujenah bientôt à Tel Aviv pour son nouveau spectacle

Michel Boujenah sur Paris/Jaffa le 21.06.2017
i24NEWS
Revenant sur son nouveau One-man-show, il rappelle que le public israélien lui "a manqué"

L'humoriste Michel Boujenah va retrouver mercredi prochain son public israélien pour présenter son nouveau spectacle " ma vie rêvée" qui aura lieu à l'auditorium Business School à Ramat-Aviv (banlieue de Tel-Aviv).

Le comédien raconte dans ce nouveau spectacle sa "vie rêvée". Une vie imaginaire qui revient sur son identité qu’il n’a cessé de décrire dans ses spectacles à travers une galerie de personnages juifs tunisiens hauts en couleurs.

i24NEWS

"J'ai passé ma vie à inventer ma vie en écrivant des spectacles qui sont à la fois autobiographiques ou pas du tout. Ils sont souvent extrêmement imaginaires", a-t-il déclaré à i24NEWS.

"Ma vie rêvée" est une pièce connectée aux racines juives de l’acteur qu’il évoque souvent avec émotion sur les plateaux télé notamment samedi dernier dans l'émission ONPC de Laurent Ruquier.

Michel Boujenah a souhaité revenir sur son intervention qui avait fait sensation auprès de la communauté juive.

"Après mon passage à ONPC, j'ai reçu des messages qui me demandaient "pourquoi tu te plains"? Je ne me suis pas plains du tout", a réagi le comique.

"Je ne voulais pas être dans la victimisation du tout mais je ne pouvais pas moi, juif, expliquer l'antisémitisme parce que je crois que c'est le problème des antisémites,"a-t-il affirmé à i24NEWS.

i24NEWS

"Ma stratégie consistait à parler pour faire réagir et la réaction de Yann Moix a été formidable. Et c'est ce que j'attendais, qu'il parle à ma place. Cela me semblait beaucoup plus important, salvateur et plus positif", a-t-il ajouté.

Revenant sur son nouveau show, il rappelle que le public israélien lui "a manqué" et qu'il s'agit d'"une représentation particulière" car la salle ne contient "que 300 places".

"Je suis très content de venir à Tel-Aviv", s'est-il exclamé. "Mais mon objectif est de revenir pour ne pas jouer que dans cette ville mais aussi à Jérusalem, à Netanya car c'est la ville des juifs tunisiens. J'ai également envie d'aller à Ashdod, à Ashkelon, à Dimona, je trouve que c'est très important de jouer partout lorsqu'on se rend en Israël", explique-t-il.

"J'adore improviser avec les gens, j'en ai besoin et ça va m'amuser de jouer dans une petite salle, je suis super content de venir", a-t-il réitéré.

En 40 ans de carrière, Michel Boujenah offre aujourd'hui à son public un portrait serein et inépuisable de son identité où rire et émotions seront au rendez-vous.

Commentaires

(1)
Hannibal

Il est un peu difficile à cerner ce boujenah Un jour il se plaint qu'on l'assimile trop au tunisien moyen et veut qu'on lui parle de Molière. Ensuite il vient récupérer son chiffre d'affaires en jouant au tune !

8Article précédentClimat: à Eilat, les coraux de la mer Rouge font de la résistance
8Article suivantFrance: décès du résistant et "Bébé Cadum" Maurice Obréjan, à 92 ans