Quantcast i24NEWS - Le Tel Aviv Comedy Club, un pari réussi

Le Tel Aviv Comedy Club, un pari réussi

Scène ouverte du Tel Aviv Comedy Club - au Camel Comedy Club, le 2 juillet 2017
Salomé Fitoussi i24NEWS
"C'était très sympa, très drôle et c'est agréable de voir pour une fois un spectacle humoristique en français"

C'est au Camel Comedy Club, un café-théâtre niché dans le sous-sol d’une salle confidentielle au cœur de Tel Aviv, qu'une poignée d'artistes franco-israéliens se sont retrouvés dimanche soir à l'occasion de la soirée d’ouverture de la première édition du Festival d'humour francophone en Israël.

Si certains des humoristes présents s’étaient déjà produits devant un public, à l’image de Jacob Tsévi, Sébastien Goeta et Julien Colombet, d’autres comme Michaël Wolf, Jérémy Quenet et Eric Litman, ont fait dimanche leurs premiers pas sur les planches.

Malgré quelques hésitations au début du spectacle, la bonne humeur et les fous-rires ont très vite envahi la salle au gré des passages sur scène. Pas de thème imposé: de l’aliyah, aux différences entre Juifs ashkénazes et sépharades, en passant par les problèmes de couples, chacun de ces talents franco-israéliens avait carte blanche pour exprimer sa personnalité, apportant une certaine richesse et diversité au spectacle, malgré l’absence notable et regrettée de talent féminin.

Tel Aviv Comedy

Médecin ou encore agent immobilier de profession, ces novices du stand-up ont su relever haut la main le pari qui leur avait été fixé, remportant au passage l'adhésion quasi-unanime des spectateurs.

"C'était très sympa, très drôle, et c'est agréable de voir pour une fois un spectacle humoristique en français en Israël", a confié Laura à i24NEWS, tout en encourageant les nouveaux artistes franco-israéliens.

Comme l’avait confié la semaine dernière le co-organisateur de l’événement, Emmanuel Smadja à i24NEWS, cette soirée était également l’occasion de ramener l’ambiance des cafés-théâtres français en Israël, et de vivre avec le public "ces moments de partages uniques".

"C'est le genre d'événement auquel je n'aurais pas spécialement assisté en France", a reconnu Jonathan, "en tout cas j’ai beaucoup ri, plus pour certains que pour d’autres je l’avoue mais j’ai passé une très bonne soirée", a-t-il ajouté.

Une version du spectacle en hébreu est prévue pour février, a annoncé M. Smadja dimanche: reste à savoir s'il recueillera la même adhésion du public israélien.

Le festival d’humour francophone se poursuit quant à lui avec le spectacle d’Elie Semoun le 5 juillet, puis avec la grande soirée de gala le 6 juillet en présence nombreux artistes venus spécialement de France.

Toutes les informations sur les dates restantes

Salomé Fitoussi est journaliste pour le site internet en français d'i24NEWS.

Commentaires

(1)
Hannibal

Titre mal choisi

8Article précédentLe Qatar, 4e pays à interdire "Wonder Woman" à cause de sa star israélienne
8Article suivantIsraël propose le premier "été de cinéma israélien" en français