Quantcast

Radiohead fustige à nouveau les appels à annuler son concert à Tel Aviv

Radiohead frontman Thom Yorke performs in Austin, Texas, in October 2016
SUZANNE CORDEIRO (AFP/File)
"Nous n'appuyons pas plus Netanyahou que Trump, mais nous continuons de jouer en Amérique"

Le leader du groupe de rock britannique Radiohead, qui se produira au parc Hayarkon de Tel Aviv le 19 juillet, a une fois de plus répondu aux appels à boycotter son concert sur Twitter.

Interpellé sur le réseau social par le réalisateur britannique Ken Loach qui lui demandait de "décider s'ils se tiennent du côté des opprimés ou de l'oppresseur", Thom Yorke a rapidement répondu que "se produire dans un pays ne revient pas à approuver la politique du gouvernement".

"Nous jouons en Israël depuis plus de 20 ans, au cours desquels se sont succédé des gouvernements, certains libéraux, d'autres moins. Comme c'est le cas en Amérique", a-t-il écrit.

"Nous n'appuyons pas plus Netanyahou que Trump, mais nous continuons de jouer en Amérique", a précisé le musicien.

Twitter

"La musique, l'art et le milieu universitaire visent à traverser les frontières, pas les construire, ouvrir les esprits, non les fermer, partager les valeurs humaines, le dialogue et la liberté d'expression", conclut le tweet.

Début juin, le groupe avait déjà dénoncé la campagne l'enjoignant à annuler son concert en Israël, qualifiant les appels au boycott de l'Etat hébreu de condescendant et d'"extraordinaire gaspillage d'énergie".

"Tout cela encourage la discorde. Vous ne rassemblez pas les gens. Vous n'encouragez pas le dialogue ou la compréhension mutuelle", avait déclaré Yorke au magazine américain Rolling Stone.

Commentaires

(0)
8Article précédentLe créateur de mode israélien Hed Mayner, ou l'art de revisiter les uniformes
8Article suivant1ère édition du Festival du Théâtre Français en Israël