Quantcast i24NEWS - Ramallah annule la projection d'un film d'un réalisateur accusé de "normalisation" avec Israël

Ramallah annule la projection d'un film d'un réalisateur accusé de "normalisation" avec Israël

Director Ziad Doueiri's new film "The Insult" opened to rave reviews at Venice Film Festival
Tiziana FABI (AFP)
Ziad Doueiri a également dû comparaître devant un tribunal militaire au Liban

La ville de Ramallah en Cisjordanie a annulé dimanche la projection d'un film libanais après des appels au boycott de militants palestiniens qui accusent son réalisateur franco-libanais, Ziad Doueiri, de "normalisation" avec Israël après avoir en partie tourné son précédent film dans l'Etat hébreu.

"L'insulte", qui traite de la guerre civile libanaise, devait être projeté lundi dans un cinéma municipal dans le cadre d'un festival de cinéma. Des militants avaient prévu de tenir une manifestation avant la projection, qu'ils avaient appelé à boycotter après une campagne sur les réseaux sociaux.

Le directeur général de la municipalité de Ramallah, Ahmed Abou Laban, a indiqué à l'AFP que la projection avait été annulée "à cause de notre responsabilité à maintenir la paix", citant des "préoccupations pour la sécurité".

Selon lui, cette décision ne signifie pas que la municipalité a cédé aux pressions des militants favorables au boycott de "L'insulte".

Le tournage en Israël d'une partie de son film "L'attentat", sorti en 2012, a également valu à Ziad Doueiri une comparution en septembre par un tribunal militaire au Liban, où il venait assister à la première de "L'insulte".

Les autorités lui reprochaient un déplacement en Israël contrevenant à la législation du pays, toujours techniquement en état de guerre avec son voisin israélien.

Le mouvement anti-israélien BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions) avait également demandé le boycott de la projection de "L'insulte" à Ramallah.

Prix du meilleur film à la Mostra de Venise, ce long-métrage est en lice pour une nomination dans la catégorie Oscar du meilleur film en langue étrangère en vue de la prochaine cérémonie de ces prix prestigieux à Los Angeles.

(avec agence)

Commentaires

(7)

ou est la liberté d expression ?

Et ces gens là disent vouloir la paix nous sommes trop bon et trop con ils ne méritent rien la haine coule dans leurs veines j'espère que nous n'aurons jamais un président qui leur donnera une partie de Jérusalem

C'est des grands malades. Pour un film... J'aurai été musulman,j'aurais honte et je me convertirai ou athée ...

Ils n’ont que la haine et le boycott. Ils ne construisent jamais rien, juste détruire

Si ce message résiste à votre censure, j'ai de la chance!Ce peuple inventé n'arrivera jamais à sortir de son moyen âge et malgré toutes les tribulations de leur soit disant Président, Despote, qui se maintient sans aucune élection, et de la bande de terroristes de Gaza, ils resteront toujours un peuple nomade et finiront dans le néant!

Combien de fois il fait le dite d'un âne tu n'en fais pas un cheval , dans 1000 ans pardon dans 10 000 ans on retrouveras tjrs les mêmes bourricots

C'est ça le vivre-ensemble façon islamique!

8Article précédentRiff Cohen: "les musiciens israéliens intéressent de plus en plus de monde"
8Article suivantJérusalem: une note manuscrite d'Einstein adjugée à 1,56 million de dollars