Quantcast i24NEWS - Elie sans interdit: la religion prône-t-elle l'inégalité des sexes ?

Elie sans interdit: la religion prône-t-elle l'inégalité des sexes ?

Le rabbin Delphine Horvilleur, le pasteur Florence Taubmann, et l'essayiste Morad el Hattab sont les invités d'Elie Chouraqui dans "Elie sans interdit"
i24news
"Les intégristes essaient de reporter le péché sur la femme en permanence"

Pourquoi dans les principes des trois grandes religions monothéistes, un curé, un imam ou un rabbin ne peut-il pas être une femme ? Comment expliquer ce rôle de femme silencieuse, discrète et mise au second plan dans la pratique de la religion?

Ce soir Elie Chouraqui a convié deux personnes qui font exception à la règle, le rabbin au sein du Mouvement juif libéral de France, Delphine Horvilleur, le pasteur de l'Eglise protestante Unie et présidente d'honneur de l'amitié judéo-chrétienne, Florence Taubmann, ainsi que l'essayiste et lauréat du prix pour la paix et la tolérance, Morad el Hattab, pour tenter de répondre à ces questions.

Alors qu'une femme rabbin ainsi qu'une femme pasteur sont les invitées ce soir d'Elie sans interdit, le cinéaste souligne cependant qu'il n'existe pas de femme imam en France.

i24NEWS

"Pourtant dans l'islam, l'homme et la femme sont égaux devant Dieu", rétorque M. Hattab prenant pour exemple la femme du prophète Mohamed considérée comme une "Halima" (une sage) "qui était, après la mort du prophète, consultée pour des cas de jurisprudence islamique", soit un rôle "bien plus fort qu'imam".

Bien qu'il existe des cas anecdotiques, plus généralement, dans le judaïsme et l'islam, la femme ne peut avoir ce rôle de guide, contrairement au protestantisme où une femme peut être pasteur.

"Les femmes font peur je crois, parce qu'elles ont un rapport particulier avec le divin, avec la vie, justement parce qu'elles n'ont pas peur", tente d'expliquer Mme Taubmann.

"Les Textes ont été commentés et édités dans un temps où les femmes n'avaient pas cette place dans la société", juge à son tour Mme Horvilleur. "Le féminin renvoi au domaine de l'intériorité, de ce qui est caché de ce qui est pudique", soulève-elle. Mais l'image de la femme renvoie également à "l'impureté", "la tentation", "la menace", ajoute le rabbin.


Cette notion fait écho à une certaine idée de la "perversion", indique M. Hattab qui précise que ce mot veut dire en latin "inverser", et "pour beaucoup, la crainte est de voir s'inverser un discours masculin patriarcal originel".

"Les hommes et les femmes sont des partenaires spirituels égaux" selon l'islam, affirme l'écrivain, "si l'un est donné plus important que l'autre, il se passe ce qu'il se passe aujourd'hui, l'enfermement de la femme, l'obscurantisme, le dogmatisme qui est la haine de l'autre".

Le caractère d'infériorité appliqué à l'image de la femme par ces valeurs négatives est "une manière de garder le contrôle, de contrôler le corps des femmes", dit Mme Horvilleur. Si d'une part on peut lire "Eve sort de la côte d'Adam", d'autre part, il est aussi possible de lire que "côte veut aussi dire côté", souligne-t-elle.


Cette seconde lecture "donne la possibilité que le féminin et masculin soit côte à côte et pas juste comme un élément de soutien, secondaire par rapport à un masculin premier, le fait que ça a été traduit comme ça a eu un impact, la femme devient secondaire", ajoute-t-elle.

"Les intégristes essaient de reporter le péché sur la femme en permanence, la femme pécheresse, la femme qui saigne sans blessure est forcément porteuse d'un péché, d'impureté. Mais Eve n'est pas plus fautive qu'Adam, c'est le serpent, les intégristes ont fait que le serpent était la femme", lance M. Hattab, et ceci afin d'instaurer ce "schéma patriarcal pour écraser tout le principe féminin".

Si certains rejettent la religion, d'autres choisissent d'appliquer les textes à la lettre, et d'autres encore de le questionner par rapport au contexte contemporain, mais l'un des enjeux majeurs reste l'interprétation et l'étude.

"L'éducation des filles dans l'islam est un moyen d'accéder au paradis, aujourd'hui combien l'on comprit?", lance M. Hattab. "Peu" rétorque aussitôt Elie Chouraqui. "Il y a une filiation" entre les religions, "la première chose que font les intégristes c'est de la couper", regrette l'essayiste.

"Quand je lis la Sourate 5 verset 32 je retrouve la retranscription exacte la Michna qui est la tradition orale juive, "si tu sauves une vie tu sauveras l'humanité et si tu tues une vie tu tueras l'humanité entière", rappelle-t-il.

Commentaires

(12)

"Pourtant dans l'islam, l'homme et la femme sont égaux devant Dieu", rétorque M. Hattab. C'est sans doute pour cela qu'il est dit que si une femme se refuse à son mari elle encoure des punitions corporelles. Ce qui est fantastique avec ces intellectuels c'est qu'ils racontent doctement n'importe quoi et que la populace les ecoute beatement.

cette émission fait honte au peuple juif de voir une femme se faisant passer pour une représentante du judaïsme . là où je ne suis pas d'accord avec Mr Chouraqui c'est de la façon dont cette émission a été présenté . d'abord elle ne représente pas le peuple juif et ensuite Mr Chouraqui aurait dû placer les mots dans leurs contexte .on l'appelle femme rabbin mais des libéraux juifs et non juifs le tout mélanger et en aucun cas du peuple juif . elle est plutôt la risée de sa personne, façon vestimentaire et de sa pudeur son chemisier ouvert , des cheveux découvert . est t-elle une femme rabin !!! ou une femme du cirque Pinder ? par innocence Mr Chouraqui n'appeler pas sa femme Rabbin dite des libéraux . car le peuple juif ne la rejettez et surtout ne la reconnais pas .

Un peu de tolérance svp m. Master

Cette femme ne représente absolument pas la thora et sa grandeur . C'est une honte pour le peuple juif !

les rabbins sont régis par des codes millénaire inscrire dans la Torah pourquoi une femme ne peut pas être Rabat pour des raisons simples chacun à sa place dans la religion et dans le monde est-ce que cela vous choque quand je dis pourquoi ça ne serait que les femmes qui portent un enfant dans le ventre et pourquoi pas les hommes tout simplement vous me répondrez un homme une femme sont différents non pas par soumission mais uniquement par complément l'un avec l'autre l'homme seul et comme une voiture sans moteur et la femme seule et comme un moteur sans voiture non ne peut pas se passer de l'autre la femme et l'homme avance ensemble afin de faire avancer le monde c'est un petit peu ça le principe de l'humanité aucune domination mais plutôt un compliment dans le judaïsme contrairement à l'Islam on ne soumet pas les femmes à l'esclavage sexuel morale et encore je ne d'étonnant absolument pas leur vie entre nos mains encore une fois nous sommes complément à part entière et donc pour revenir sur les femmes rabbin c'est une sorte de dérive sectaire comme il y en a énormément dans le monde une sorte de délire sans que ça on le sait mais également sans tête

un jour viendra où l'être humain voudrais épouser son chien ou son cheval et à ce moment-là des personnes se lèveront pour dénoncer cette dérive et les humanistes qui ont perdu toute notion de l'humanisme diront un peu de tolérance mes amis un peu de tolérance le monde devient fou est-ce que si la majorité du monde est fou dois-je suivre cette tendance ou rester normal évidemment oui même si le monde entier devient fou perd ses repères je me dois de rester normal la tête haute avec mes valeurs venus des temps anciens qui ont construit la femme et l'homme et oui je dois rester normal même si le monde entier devient fou

Sincèrement je n aime pas du tout se soit disant présentateur , il na ni la classe , ni présence .

Pourquoi tant d agressivité envers cette femme ? Si on n est pas d accord alors augmentons sur les sujets et non sur le fait qu' elle aime tellement la Thora et les autres qu' elle ait choisi d en faire une profession. Elle n aime pas l orthodoxie et sa prééminence ok alors on est en droit de ne pas aimer sa vison ouverte de l interprétation mais en aucun cas son choix de la Thora ou ce qu' elle a choisi ne devrait être remis en question. Les Juifs sont multiples que chacun trouve sa voie à condition de ne pas brider les fondations. Si les orthodoxes ont une prééminence c est qu' ils suivent les textes et ils ont du méritent car ce n est pas une sinécure !!!Est-ce à dire qu' ils sont meilleurs ? Je ne sais pas. Elle donne l impression d une grande gentillesse. Puis elle crée un pont entre nous et les non Juifs peu enclin au Judaïsme.

Peu enclin parfois évidemment

Pourquoi côté et côte ? Côte parce que le bras cache cette partie chez la femme et chez l homme. La femme est censée être discrète comme Sarah dans la tente. Interroge. Ou est Sarah ? Dans la tente. Et pourquoi côté parce que la femme n est ni devant ni derrière l homme dans la vie. Elle est sa partenaire en principe. Sarah donne des conseils à Abraham qui est tenu de les suivre. Son égale ? Non la notion n est pas l égalité mais la complémentarité réciproque. Abraham demande à Sarah de dire qu elle est sa soeur ce qu elle fait. Il n y a ainsi aucun rapport de force puisque la notion d égalité n est pas présente (pas de concurrence).

Puis-je savoir pourquoi mon commentaire qui critiquait M. Chouraqui pour n’avoir pas donné à un représentant du Judaïsme orthodoxe la possibilité de défendre son point de vue a été censuré ???

Franchement lamentable à tout point de vue.

8Article précédentLa chanteuse France Gall est décédée
8Article suivantHommage à Charlie Hebdo: concours de caricatures à Jérusalem