Économie

Leviathan gas field in Israel
Le Leviathan est estimé à 535 milliards de mètres cubes de gaz naturel

Le ministre israélien de l'Energie Yuval Steinitz va tenir des pourparlers avec des investisseurs asiatiques du secteur pétrolier et gazier après des réunions à Londres la semaine dernière, a rapporté dimanche le quotidien économique et financier britannique Financial Times.

M. Steinitz sera à Singapour cette semaine pour mener à bien la vente aux enchères des droits d'exploration prévus pour novembre.

En effet, 24 blocs doivent être ouverts pour le forage au large des côtes d'Israël qui seront vendus aux enchères.

Israël a commencé à solliciter les investisseurs étrangers depuis l'approbation du projet de 6,5 milliards de dollars pour extraire du gaz naturel du champ Leviathan au large des côtes.

Le projet, dirigé par la société américaine Noble Energy et Delek Israël, a été retardé par une enquête antitrust et une contestation de la Cour suprême soutenant que les entreprises auraient trop de pouvoir sur les réserves énergétiques du pays.

M. Steinitz courtise les investisseurs potentiels maintenant que l'incertitude est dissipée. "Israël est de retour dans les affaires" a-t-il déclaré au journal.

Israël va développer sa propre production de gaz grâce au champ de Tamar, le pays prévoit l'exploitation de Leviathan et des autres champs découverts d'ici là pour l'export, ajoute Steinitz.

Il précise que la méditerranée orientale est une source de gaz naturel grandissante pour l'Europe qui voit en parallèle les réserves de la Mer du Nord s'épuiser.

Le Leviathan, découvert en 2010, est estimé à 535 milliards de mètres cubes de gaz naturel

Le gisement de Tamar dispose quant à lui de réserves s'élevant jusqu'à 238 milliards de mètres cubes.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte