Économie

L'entrée de l'agence de notation Fitch ratings à Paris
"Cette hausse résulte de la politique économique responsable que je mène avec le ministre des Finances"

L’agence de notation financière internationale Fitch Ratings a fait passer vendredi la note d’Israël de "A" à "A+", résultat d’une "politique économique responsable" s’est félicité le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

"La balance extérieure d’Israël a continué de se renforcer. Le pays enregistre depuis 2003 des excédents annuels, et a réalisé en 2015 un excédent record de 4.6% du PIB", a indiqué Fitch dans son rapport.

Netanyahou a immédiatement salué la décision de l’agence de notation dans un communiqué, évoquant "une bonne nouvelle pour l’économique d’Israël".

"L’agence de notation internationale Fitch Ratings a accordé à Israël une note A+, avec une perspective stable. Israël a obtenu ce score élevé des trois agences de notation internationale, S&P, Moody’s et Fitch", a souligné sur son compte Facebook le Premier ministre.

"Cette hausse résulte de la politique économique responsable que je mène avec le ministre des Finances Moshe Kahlon. Nous continuerons à renforcer notre économie, une économie responsable", a-t-il ajouté.

Israël possède déjà la note "A+" auprès des deux autres agences de notation internationales, Moody’s et Standard & Poor’s depuis près d’une décennie, a précisé le Times of Israel.

Malgré le contexte géopolitique actuel de l’État hébreu, toutes les agences sont accordées sur une perspective économique "stable" ou "positive". La dernière perspective négative attribuée à Israël date de 2002.

1 Commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte