Quantcast i24NEWS - Hausse de 25% du commerce entre Israël et la Russie sur le premier semestre 2017

Hausse de 25% du commerce entre Israël et la Russie sur le premier semestre 2017

Israeli PM Benjamin Netanyahu meets with Russia's President Vladimir Putin in Sochi, August 23 2017.
Alexey Gromov
L'Etat hébreu profite de la détérioration des relations que Moscou entretient avec ses partenaires habituels

Les échanges commerciaux entre Israël et la Russie ont augmenté de 25% sur les six premiers mois de l'année 2017, ont révélé la semaine dernière des responsables des deux pays.

Le commerce entre Jérusalem et Moscou sur le premier semestre 2017 a connu une hausse d'environ 380 millions de dollars par rapport à l'année dernière sur la même période.

Ces chiffres ont été annoncés la semaine dernière par Ze'ev Elkin, le ministre de la Protection Environnementale et des questions liées à Jérusalem, lors d'une conférence à Moscou sur les relations russo-israéliennes.

"Il y a encore un grand potentiel pour augmenter les échanges commerciaux, et nous avons encore beaucoup de travail devant nous", a déclaré le ministre israélien, faisant allusion aux pourparlers en cours depuis 2013, et la signature d'un accord de libre-échange avec la Russie.

De son côté, le président du Conseil des affaires israélo-russes, Temur Ben Yehuda, qui a coparrainé la conférence de Moscou, a lié cette hausse à l'attrait des entreprises israéliennes pour leurs homologues russes et vice versa.

"Nous menons non seulement un dialogue sur l'augmentation des échanges commerciaux, mais nous signons aussi des accords majeurs entre des entreprises israéliennes et russes, comme Watergen, Assuta et beaucoup d'autres", a-t-il déclaré.

Le boom de ces échanges intervient alors que la coopération sécuritaire entre Israël et la Russie s'est intensifiée en Syrie, où le gouvernement russe soutient le régime de Bachar Al-Assad.

Israël profite des tensions apparues entre la Russie et la Turquie, dont plusieurs groupes qui se battent contre les forces du régime, et qui affectent les relations commerciales entre les deux pays.

Les sanctions imposées par l'Union européenne et les États après l'invasion par Moscou de la Crimée en 2014, profitent également à l’Etat hébreu.

Depuis le début de cette crise, les relations de la Russie avec Israël, qui est resté neutre sur le conflit ukrainien, se sont considérablement améliorées, le Premier ministre Benyamin Netanyahou s'était notamment rendu à Moscou au moins cinq reprises en l'espace d'un an.

Par ailleurs, le renforcement du rouble, qui avait perdu la moitié de sa valeur par rapport au dollar en raison de la baisse des prix du pétrole, a également contribué à la capacité de la Russie à revitaliser ses échanges internationaux.

Commentaires

(2)

+ 380 millions => 4 milliards $ d'échanges / an pour 2017. Faut viser +30% à +40% tous les ans ! ... Et +300% avec l'Afrique tous les ans !! Yallah Israël , yallah !!

Tant mieux, financièrement et la politique ?

8Article précédentUber perd son droit d'opérer à Londres
8Article suivantLe prix Nobel d'économie à l'Américain Richard H. Thaler