Économie

Michael Golan
L’accord ferait de Cellcom le plus grand fournisseur de services mobiles du pays avec 37% du marché

L’opérateur mobile Cellcom a annoncé jeudi matin l'acquisition de la société Golan Telecom pour un montant de 1,17 milliard NIS (276,7 millions d'euros).

L’accord, qui ferait de Cellcom le plus grand fournisseur de services mobiles en Israël, est cependant suspendu à l’approbation du ministère de la Communication et de l’Autorité de la concurrence.

Golan Telecom a joué un rôle clé dans les réformes de l'industrie de la téléphonie en Israël, dès son lancement en 2012 en bousculant le marché avec des tarifs bien moins chers que ses concurrents.

La société de téléphonie, propriété du franco-israélien Michaël Golan, avait annoncé en août qu'elle était à la recherche d'un acheteur, en raison d'un point réglementaire qui a laissé Golan avec une dette d'environ 500 millions NIS (118 millions d'euros) envers Cellcom, malgré ses 900.000 abonnés.

Cellcom détient actuellement 28% du marché des communications mobiles en Israël avec 2,8 millions de clients. Sa valeur est estimée aujourd'hui à 3 milliards NIS (700 millions d'euros).

Le PDG de Cellcom, Nir Stern a déclaré jeudi que la société "préserverait Golan Telecom en tant qu’entreprise indépendante et accueillera à bras ouverts tous les employés de Golan".

"L’acquisition de Golan Télécom va nous permettre d’avoir une marque moins chère dans notre portefeuille, et je suis convaincu que cette fusion peur réussir", a-t-il ajouté Stern.

Le fondateur de la compagnie, Michaël Golan, a assuré dans une interview à la radio israélienne que les offres proposées par sa compagnie seraient encore valable sous la direction de Cellcom.

"Le marché va rester concurrentiel, et l’opération ne remettra pas en cause les acquis obtenus par l’utilisateur", a-t-il assuré.

L'opération suscite cependant la méfiance dans le pays, et notamment chez l’ex-ministre des Télécoms Moshé Kahlon, et actuellement aux Finances, qui a œuvré pour la dérégulation du marché de la téléphonie.

"Approuver le rachat de Golan par Cellcom porterait un coup sérieux à la concurrence sur le marché mobile", s’est ainsi insurgé dans un courrier aux autorités antitrust, suite à l'annonce.

Selon le site The Marker, la vente de Golan pourrait entraîner une hausse des forfaits de 10 à 20 shekels par consommateur.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte