Finance

Christine Lagarde
Elle avait pris les rênes de l'institution financière en 2011 dans le fracas du scandale DSK

La Française Christine Lagarde, forte des soutiens de poids reçus ces derniers jours, a formellement lancé vendredi sa candidature à un deuxième mandat à la tête du FMI, en espérant ne pas être inquiétée par l'affaire de l'arbitrage Tapie.

"Oui, je suis candidate pour un deuxième mandat", a déclaré sur France 2 Mme Lagarde, en direct de Davos, où elle participe au Forum économique mondial (WEF). Elle avait pris les rênes de l'institution financière en 2011 dans le fracas du scandale Dominique Strauss-Kahn.

"J'ai eu l'honneur de recevoir des soutiens dès l'ouverture de la procédure", a-t-elle affirmé, au lendemain de l'ouverture du dépôt de candidatures pour sa succession, mentionnant tout particulièrement la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la Chine.

A six mois de la fin de son premier mandat, elle a rappelé que les Etats-Unis, principal actionnaire du FMI et dont le soutien est indispensable, avaient l'habitude de communiquer leur position à la fin du processus.

Elle a toutefois cité de récentes déclarations favorables au sein de l'administration du président Barack Obama.

"Les propos du vice-président (Joe Biden) des Etats-Unis l'autre jour dans son intervention publique étaient extrêmement élogieux et presque embarrassants et le secrétaire d'Etat au Trésor (Jack Lew) a dit espérer continuer à travailler avec moi", a-t-elle souligné.

"Je pense qu'il est difficile pour les Etats-Unis de faire beaucoup plus à ce stade", a expliqué Mme Lagarde, qui vient de fêter ses 60 ans.

Elle s'était déjà à plusieurs reprises dans le passé dite "ouverte" à l'idée d'un nouveau mandat. "Je suis prête à servir", avait-elle dit en octobre à Lima lors de l'assemblée générale du FMI.

Le ministre des Finances, Michel Sapin, a souligné que la France "a proposé" la candidature de Mme Lagarde. "Je pense que c'est une bonne chose. Elle a d'ailleurs un appui considérable de beaucoup d'autres nations", a-t-il déclaré lors d'un déplacement dans le Loiret.

Le Commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a qualifié Mme Lagarde d'"excellente directrice du FMI". "Si elle continuait à l'être nous serions très heureux de continuer de coopérer avec elle", a-t-il affirmé.

(avec AFP)

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte