International

John Jihadi
Alexanda Kotey est le deuxième militant britannique de l'EI a avoir été démasqué après "John jihadi"

Le membre britannique du groupe islamique EI qui a supervisé la détention et la décapitation d'otages occidentaux en Syrie, identifié comme Alexanda Kotey, a participé à une flotille en 2009 qui tentait de forcer le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza.

Kotey, un catholique de 32 ans converti à l'Islam, originaire de l'ouest de Londres, est le deuxième militant de l'EI a avoir été démasqué après "John jihadi" (Mohammed Emwazi), également originaire de la région de Londres, qui a décapité des otages américains, britanniques et japonais.

Emwazi, 27 ans, a été tué dans une frappe en novembre à Raqqa, la capitale de l'État islamique en Syrie, avec un autre homme non identifié. Il est difficile de savoir si ce deuxième homme était également l'un des quatre gardes qui veillaient sur les otages occidentaux et qui ont été surnommé le «Beatles» par leurs prisonniers à cause de leurs accents anglais.

Kotey, d'origine chypriote, ghanéene et grecque, a été identifié grâce à une enquête conjointe du Washington Post et du site BuzzFeed. Son nom a été confirmé par un responsable du renseignement américain et d'autres personnes familières avec les ressortissants britanniques en Syrie.

La famille de Kotey et la police de Londres ont refusé de faire des commentaires. On ne sait pas si Kotey était le garde connu sous le nom de "Ringo" ou de "George". Kotey fréquentait la mosquée Al-Manar à Londres, tout comme Emwazi, et ses amis ont révélé qu'il avait des opinions radicales.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte