International

Barack Obama à la Maison Blanche le 23 février 2016
Obama estime que Netanyahou est en mesure d'apporter une solution à deux Etats, mais il manque de conviction

Le président américain Barack Obama s'est exprimé sur la sécurité d'Israël, la menace iranienne et sur sa relation avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou lors d'une interview parue jeudi dans le magazine américain Atlantic.

Obama est revenu sur son discours au Caire en juin 2009 qui était destiné à "réinitialiser" les relations entre les Etats-Unis et les musulmans à travers le monde.

"Mon argument principal était d'arrêter de prétendre que la cause des problèmes du Moyen-Orient est Israël," a-t-il déclaré au journaliste Jeffrey Goldberg.

"Nous voulons travailler pour aider les Palestiniens à avoir un Etat mais j'espérais que mon discours pouvait déclencher une discussion, créer de l'espace pour les musulmans pour régler les vrais problèmes auxquels ils sont confrontés." a-t-il ajouté.

Chuck Kennedy/Official White House Photo

Cette approche n'a pas empêché la relation personnelle et politique d'Obama et de Netanyahou de se dégrader avec des échanges souvent épineux.

Selon l'article, Obama pense que Netanyahou a la capacité d'apporter la solution à deux Etats, mais n'a pas la conviction et les moyens politiques de le faire.

L'article rapporte une anecdote sur laquelle Netanyahou a commencé à sermonner Obama lors d'une rencontre pour discuter de "la dure et dangereuse réalité de la vie dans la région."

Obama a également estimé que Netanyahou a essayé d'éviter le sujet clé de leur réunion, qui portait sur les négociations de paix.

Obama a déclaré: "Bibi, vous devez comprendre quelque chose. Je suis le fils afro-américain d'une mère célibataire, et je vis ici, dans cette maison. Je vis à la Maison Blanche. Je suis parvenu à me faire élire président des Etats-Unis. Vous pensez que je ne comprends pas ce que vous dites, mais je le comprends parfaitement."

Selon le journaliste Goldberg, Obama a déclaré que "de ne pas défendre Israël serait un échec moral en tant que président des États-Unis."

Malgré le retrait progressif des Etats-Unis sur la guerre au Moyen-Orient au cours de ces dernières années, Obama croit qu'une menace existentielle de l'Etat d'Israël était l'une des rares questions qui justifierait une intervention militaire américaine.

Saul Loeb (AFP/File)

Par extension, la menace d'un Iran nucléaire figurait sur cette liste de scénarios; en effet, la question est de savoir si les Etats-Unis auraient attaqué la République islamique si elle détenait l'arme nucléaire. Obama a répondu: "Cela fait partie des intérêts américains que d'attaquer l'Iran si elle se munissait de la bombe atomique."

Obama a également exprimé son admiration pour le comportement des Israéliens face aux attaques terroristes quasi-quotidiennes, une qualité qu'il aimerait voir dans la société américaine.

Le président a remis en question l'obligation des Etats-Unis de maintenir "l'avantage militaire" d'Israël au Moyen-Orient et a évoqué le terrorisme anti-américain que les alliés arabes sunnites contribuent à alimenter.

A lire: http://www.i24news.tv/fr/actu/international/105458-160308-analyse-obama-et-netanyahou-une-nouvelle-traversee-en-eaux-troubles

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte