International

Benyamin Netanyahou, Premier ministre de l'Etat d'Israël
Le Premier ministre israélien a présenté ses condoléances à son homologue belge par téléphone mardi

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a présenté ses condoléances mardi soir par téléphone au Premier ministre belge Charles Michel, suite aux attentats qui ont frappé Bruxelles, coûtant la vie à 34 personnes.

Au nom du peuple d'Israël, le dirigeant israélien a souhaité un prompt rétablissement aux nombreuses personnes qui ont été blessées dans les attaques.

Le Premier ministre a rappelé à son homologue belge que le terrorisme ne fait pas de distinction entre les pays et a offert l'aide et la coopération d'Israël dans la lutte contre le terrorisme.

Les deux dirigeants ont convenu de se rencontrer bientôt.

Plus tôt mardi, le président israélien Reuven Rivlin avait, quant à lui, envoyé ses condoléances au roi Philippe de Belgique.

“Nous avons appris avec stupéfaction les attaques terroristes brutales qui ont frappé Bruxelles et ont coûté la vie de personnes innocentes”, a affirmé Rivlin dans sa lettre. “Nos cœurs et nos pensées vont au peuple belge”.

“Malheureusement, en Israël, le terrorisme ne nous est pas étranger, tout comme la douleur qui suit ces attaques meurtrières. Nous ressentons votre douleur”, écrit le dirigeant israélien.

“La terreur est la terreur, qu’elle frappe à Paris, à Istanbul ou en Israël. Ces graves événements prouvent encore une fois que pour nous devons être unis dans la lutte contre le terrorisme”, a ajouté le président israélien.

Une guerre dirigée contre "nos valeurs communes"

Le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon a indiqué mardi qu’il s’agit “d’une troisième guerre mondiale dirigée contre nos valeurs communes”.

"La civilisation occidentale a été attaquée au cours des dernières années par le terrorisme radical islamiste dont le but est de porter atteinte à la vie des citoyens du monde libre”, a affirmé le ministre israélien. “Les attentats à Bruxelles et à Istanbul en sont des exemples”.

“Le terrorisme oblige les pays de l’occident à s’unir dans ce combat”, a-t-il affirmé. Pour Yaalon, il faut “coordonner les différentes branches des forces de sécurité et de renseignement des pays du monde libre”.

“Israël continuera de partager ses connaissances, son expérience et ses renseignements avec les pays occidentaux, pour faire face au terrorisme. Nous ne pouvons pas laisser les terroristes et leurs mandataires affecter nos vies. Cette bataille, nous allons la gagner”.

"Je veux également envoyer mes condoléances aux familles des personnes assassinées dans les attentats et venir en soutien aux citoyens belges en ces temps difficiles", ajoute le ministre.

Plus tôt, le ministre israélien des Sciences Ofir Akounis a accusé l'Europe d'avoir ignoré le danger posé par "des cellules terroristes islamiques" sur son sol, préférant critiquer Israël.

A lire : "Moment de tragédie" pour la Belgique (Charles Michel)

2 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte
  • Marczen
    24 Mars 2016 - 23:48

    Oui Dany , vous avez raison, mais c'est une occasion ( si bien évidemment la Belgique ne cède pas à la pression de la majorité anti israélien ou comme ils le disent si bien chez nous les anti sionistes) pour Israël de montrer à l'Europe sa capacité à s'adapter et à enfin résoudre ( en partie ) le problèmes de l'infection du terrorisme dans notre pays .
    C'est une occasion de montrer qu'un "petit pays " est capable de grande chose ....
    Il est malheureux d'en arriver à cette situation pour faire ouvrir les yeux à l'Europe ce qu'Israël vie au quotidien. Quoi qu'il en soit Israel n'a jamais été laxiste face à la menace terroriste comme l'a été notre gouvernement.


    Signaler
  • DANY VITA
    24 Mars 2016 - 10:17

    Nétanyahou témoigne de sa mansuétude à l'égard des victimes belges et Françaises des attentats islamistes en Europe; en même temps, il fait la preuve d'une certaine naïveté en proposant l'aide d'Israël .... sauf que , ni la Belgique , ni la France n'ont jamais proposé leur aide à Israël qui est victime d'attaques terroristes depuis 70 ans ! sans compter que ces 2 pays ont une politique pro-Arabe et anti-israélienne pour faire renoncer de force à Israël à une partie capitale de son territoire acquis au pris de guerres imposées les pays Arabes ; sans compter que ces deux pays européens renversent les rôles en prenant des mesures administratives injustes en infligeant à Israël l'étiquetage des produits fabriqués ou cultivés dans les territoires qui sont occupés illégalement sans droit, ni titre, par les Arabo-musulmans de Palestine; Nétanyahou se comporte avec une certaine naïveté car il n'a pas compris que lorsque les pays européens auront trouvé la parade contre les terroristes , une fois débarrassés de ce problème, ils poursuivront inlassablement leur politique anti-israélienne, de même que les terroristes redoubleront de cruauté contre Israël lorsqu'ils seront privés du champ de bataille européen !


    Signaler