International

Vladimir Poutine et Barack Obama
Les hostilités en Syrie pourraient susciter une "confrontation militaire directe" entre les deux pays

La Turquie a alerté l’opinion publique sur l'escalade des tensions entre la Russie et les Etats-Unis sur le dossier syrien, qui pourrait déclencher une Troisième Guerre mondiale, rapporte le quotidien britannique The Independant.

"Si cette guerre par procuration continue, après ça, je vais être clair, les Etats-Unis et la Russie vont arriver au point de déclencher une guerre", a averti le vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus au Daily Mail.

Il a laissé entendre que le conflit syrien pourrait déboucher sur une Troisième Guerre mondiale, affirmant qu'il avait mis le monde "au bord d’une vaste guerre régionale ou mondiale".

AFP

Les propos turcs viennent corroborer les commentaires publiés plus tôt ce mois par le journal russe Moskovsky Komsomolets qui avait qualifié de "jeu incroyablement risqué", la position du président russe Vladimir Poutine dans le conflit syrien.

Le tabloïd avait suggéré que les hostilités en Syrie pourraient susciter une "confrontation militaire directe" entre les deux pays, d’une ampleur similaire à la crise des missiles cubains de 1962.

Dans l’urgence humanitaire, l'armée russe a malgré tout annoncé mardi un arrêt des raids aériens syriens et russes à Alep dès 10h00 (locales) avant une trêve de 8 heures jeudi.

L'État-major russe, a expliqué que cet arrêt anticipé des raids est "nécessaire pour la mise en œuvre de la pause humanitaire" devant permettre aux civils de quitter Alep.

1 Commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte