International

US President Barack Obama returned home after his final foreign press conference in Peru's capital Lima, during a trip dominated by the deep uncertainty that President-elect Donald Trump has unleashed about the world order
"Nous continuerons à nous opposer à des résolutions unilatérales" (Shapiro)

Le président américain Barack Obama a practiquement renoncé à tout effort majeur visant à pousser Israël à agir concernant le processus de paix bloqué avec les Palestiniens, ont déclaré jeudi des responsables américains sous couvert d'anonymat, précisant qu'il évitera probablement une dernière rencontre avec le gouvernement israélien avant son départ de la Maison Blanche.

L'ambassadeur des Etats-Unis en Israël, Dan Shapiro, a par ailleurs déclaré à la radio militaire que les États-Unis n'accepteraient jamais que des mesures unilatérales soient proposées au Conseil de sécurité de l'ONU.

"Nous continuerons à nous opposer à des résolutions unilatérales", a affirmé Shapiro sur la radio militaire jeudi.

Contrarié par le manque de progrès, Obama envisageait de prononcer un dernier discours important ou même de soutenir une résolution des Nations Unies définissant les paramètres d'un futur accord de paix.

Mais depuis la victoire surprise de Donald Trump, les responsables ont expliqué qu'Obama n'y songeait plus.

Le Parti républicain ainsi que de nombreux partisans de Trump s'opposent avec véhémence à toute action de la part de l'ONU visant Israël. Un quelconque agissement d'Obama risquerait de placer Trump en position de défense, et de le faire adopter une attitude plus radicale.

La Maison Blanche et l'ambassade d'Israël à Washington ont refusé tout commentaire.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte