Quantcast i24NEWS - Quatre mois après l'explosion de sa fusée, SpaceX tente de reprendre ses vols

Quatre mois après l'explosion de sa fusée, SpaceX tente de reprendre ses vols

SpaceX's Falcon 9 rocket, carrying the Thaicom 8 satellite, lifts off from Cape Canaveral, Florida on May 27, 2016
SpaceX/AFP
Pour samedi les prévisions météorologiques donnent 60% de conditions favorables au moment du décollage

Quatre mois après l'explosion de son lanceur Falcon 9, dont la cause a été difficile à déterminer, la société américaine SpaceX va tenter samedi de reprendre ses vols.

La fusée à deux étages doit décoller de la base aérienne de Vandenberg en Californie à 17H54 GMT (09H54 locales) dans une fenêtre de tir de seulement une seconde, pour mettre sur orbite 10 petits satellites de la société de télécommunication mobile Iridium.

En cas d'échec, SpaceX pourra de nouveau faire un essai dimanche 5 minutes plus tôt.

Pour samedi les prévisions météorologiques donnent 60% de conditions favorables au moment du décollage.

Conteneur d'hélium

Ce lancement sera un test crucial pour vérifier si SpaceX a bien déterminé et corrigé la cause apparemment complexe de l'accident du 1er septembre.

SpaceX a conclu que l'accident, survenu lors d'un essai au sol des moteurs, avait résulté d'une défaillance d'un conteneur d'hélium sous pression qui se trouve à l'intérieur du réservoir d'oxygène liquide du second étage de la fusée.

YouTube Screen capture

Début janvier, un essai statique de mise a feu des moteurs de Falcon 9 s'était avéré concluant et avait ouvert la voie à la reprise des vols.

L'explosion spectaculaire avait non seulement détruit le lanceur mais aussi un satellite de 200 millions de dollars de la société israélienne Spacecom.

Un canal du satellite devait être utilisé par le fondateur et patron de Facebook, Mark Zuckerberg, avec l'opérateur français Eutelsat, pour fournir l'accès à internet en Afrique sub-saharienne.

L'accident s'est produit 15 mois après une première explosion d'une fusée Falcon 9 peu après son décollage, le 28 juin 2015.

Bruce Weaver (AFP/File)

Cette série noire, après plus de 13 années de succès ininterrompus qui ont bousculé le secteur du lancement, a jeté un froid parmi les clients de la société californienne fondée en 2002 et toujours dirigée par le milliardaire Elon Musk. Ces revers ont aussi eu un impact financier sévère.

Dix milliards de dollars de contrats

Selon le Wall Street Journal (WSJ), citant une analyse des documents internes auxquels il a eu accès, SpaceX a subi une perte annuelle de 250 millions de dollars et une baisse de 6% du chiffre d'affaires dans l'année qui a suivi le premier accident en 2015 et ce après une longue période de succès.

La firme a réussi 18 lancements consécutifs entre 2002 et juin 2015 et 8 autres d'affilée après la reprise des vols début 2016.

HO (NASA TV/AFP)

C'est la première fois que le voile est levé sur les résultats financiers de SpaceX qui n'a aucune obligation de les publier, la société n'étant pas cotée en bourse.

Ces documents indiquent que pendant cette période de 4 ans et demi avant le premier accident, la société a connu une solide progression de son carnet de commandes pour des contrats de lancement de satellites.

Après la seconde explosion de Falcon 9 en septembre, les pertes financières se sont encore accrues, selon le WSJ.

Commentaires

(0)
8Article précédentAbbas demande à Poutine d'empêcher le transfert de l'ambassade US à Jérusalem
8Article suivantEspagne: 3 djihadistes présumés arrêtés, découverte d'armes