Quantcast i24NEWS - Israël lance la construction d'une implantation pour les habitants d'Amona

Israël lance la construction d'une implantation pour les habitants d'Amona

La colonie israélienne de Dolev, le 10 mai 2017 à Ramallah, en Cisjordanie
ABBAS MOMANI (AFP/Archives)
La nouvelle implantation d'Amichaï est la première dont la construction est lancée depuis 25 ans

Israël a entamé mardi la construction d'une nouvelle implantation en Cisjordanie, une première en 25 ans, au lendemain de l'arrivée de Jason Greenblatt, l'envoyé du président américain Donald Trump dans la région.

L'administration civile israélienne avait approuvé fin mai le principe d'une nouvelle implantation pour les personnes évacuées de l'avant-poste illégal d'Amona en janvier dernier.

La nouvelle implantation, qui sera construite sur une parcelle appartenant à l’Etat dans la vallée de Shilo, a été acceptée par le Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) dirigé par le Général Yoav Mordechai.

"Après des décennies, j'ai le privilège d'être le Premier ministre qui construit une nouvelle implantation en Judée-Samarie", a écrit Benyamin Netanyahou sur Twitter.

"Aujourd'hui, les travaux ont débuté sur le terrain, comme je l'avais promis, pour créer une nouvelle implantation pour les habitants d'Amona", a ajouté M. Netanyahou.

Le porte-parole de l'Autorité palestinienne Nabil Abou Roudeina a dénoncé une "tentative de faire échouer les efforts américains", estimant qu'"Israël ne croit pas aux efforts américains".

La nouvelle implantation d'Amichaï, la première dont la construction est lancée depuis 25 ans, doit accueillir la quarantaine de familles évacuées en février d'Amona, un avant-poste "sauvage", c'est-à-dire illégale aux yeux de la loi israélienne.

Les travaux consistent pour le moment à aplanir le terrain afin d'accueillir une dizaine de mobile-homes, a indiqué un porte-parole de la principale organisation des résidents des implantations à des journalistes.

Thomas COEX (AFP)

Cette annonce intervient au lendemain de l'arrivée de l'émissaire américain, Jason Greenblatt qui doit rencontrer des responsables israéliens et palestiniens pour tenter de relancer des négociations, et qui sera rejoint mercredi par le gendre et conseiller de M. Trump, Jared Kushner.

Dans la foulée de l'investiture de Donald Trump, Israël a annoncé la construction de 6.000 logements en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

(avec agence)

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(1)
Damran

Voilà qui a fâché Macron le Mignon qui vient de faire une déclaration hostile en présence de Abdallah de Jordanie... Il est persuadé que ce sont les constructions qui empêchent la solution à deux états, conformément à la pensée unique qui sévit... Pour faire bonne mesure, il a dénoncé l'attentat qui a ôté la vie à notre petite sœur à Jérusalem... Une preuve que le nouveau président ne sait pas lire le conflit israélo-palestinien... La politique arabe de la France risque de jouer les prolongations... Combien de fois faut il répéter que cet interminable conflit n'est pas un conflit territorial mais le refus viscéral de cette population à vivre à proximité d'un état juif et démocratique ? Enfin, en consultant le site de l'ONU sur les territoires occupés, la France y figure à deux reprises : Nouvelle Calédonie et Polynésie... Il est grand temps que la France cesse son double jeu et balaie devant sa porte......

8Article précédent"La Corée du Nord a une lourde responsabilité dans la mort de Warmbier" (Jae-In)
8Article suivantSyrie: Moscou accuse la coalition internationale de "complicité de terrorisme"