Quantcast i24NEWS - Israël: un ex-chef espion britannique s'alarme du retrait américain sous Trump

Israël: un ex-chef espion britannique s'alarme du retrait américain sous Trump

John Sawers, patron du MI6, le 28 août 2013 à Londres
Carl Court (AFP/Archives)
M. Sawers a relevé les changements politiques causés en Occident par les discours populiste de Trump

Un ancien chef des services secrets britanniques a affirmé mercredi que le recul du rôle des Etats-Unis sous la présidence de Donald Trump représentait la principale menace actuelle dans le monde.

"La plus grande menace à laquelle le monde est confronté est le retrait progressif de la responsabilité américaine et du réseau d'alliances que l'Amérique a maintenu avec l'Europe, avec les pays asiatiques et le système de partenariats dans cette région", a déclaré John Sawers, ancien patron du MI6, lors d'une conférence sur la sécurité à Herzliya (Israël).

Selon l'ancien espion, "cette situation a un impact majeur sur la sécurité dans le monde et je pense que la manière dont nous nous adaptons -- les pays qui tentent d'en tirer profit -- représente la plus grande menace sur le monde".

Depuis son entrée en fonction, en janvier dernier, le président américain s'est engagé à recalibrer le rapprochement avec Cuba, lancé fin 2014 par son prédécesseur Barack Obama après plus d'un demi-siècle de tensions.

Lors d'un voyage à Bruxelles en mai, M. Trump a stupéfié ses alliés européens en refusant de s'engager explicitement en faveur de leur défense collective, supprimant de son discours tout soutien à l'"article 5" de l'Otan, qui prévoit que les alliés volent au secours d'un des leurs en cas d'agression extérieure.

Plus récemment, les membres du G7 avaient déploré la décision de Washington de se retirer de l'accord de Paris qui doit limiter le réchauffement climatique.

M. Sawers a relevé les profonds changements politiques causés en Occident par les discours populistes contre la  mondialisation.

"J'ai de sérieuses réserves sur Donald Trump en tant que président des Etats-Unis", a affirmé M. Sawers qui a également été ambassadeur de Grande-Bretagne aux Nations unies.

"Mais je ne le vois pas comme la cause des ces problèmes mais comme une conséquence de l'évolution de la société américaine et de la volonté des Etats-Unis de tenir leur rang dans le monde comme ils l'ont fait au cours des 70 dernières années", a-t-il ajouté, précisant que les échecs des actions militaires en Irak et en Afghanistan et la crise économique mondiale y avaient contribué. 

Commentaires

(0)
8Article précédentSyrie: Moscou accuse la coalition internationale de "complicité de terrorisme"
8Article suivantUn logiciel espion israélien au centre d’une polémique au Mexique