Quantcast i24NEWS - "Abou Bakr al-Baghdadi, leader de l'EI est très probablement mort" (Russie)

"Abou Bakr al-Baghdadi, leader de l'EI est très probablement mort" (Russie)

Capture d'écran d'une vidéo de propagagne fournie le 5 kiommr 2014 par al-Fuqan Media de Abou Bakr al-Baghdadi lors d'un prêche à Mossoul
- (AL-FURQAN MEDIA/AFP)
La coalition internationale anti-jihadistes avait promis en mars d'éradiquer la "menace planétaire" de l'EI

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé jeudi "la mort très probable" d'Abou Bakr al-Baghdadi, leader du groupe terroriste Etat islamique (EI), lors d'une frappe aérienne russe sur la ville de Raqa en Syrie en mai dernier.

"Le chef du groupe Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi a très probablement été tué lors d'une frappe aérienne russe visant une réunion de hauts dirigeants de l'organisation djihadiste près de Raqa au mois de mai dernier", a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Oleg Syromolotov.

Syromolotov a par ailleurs souligné que l'information avait été "confirmée par plusieurs sources".

Le ministère russe de la Défense avait déjà affirmé la semaine dernière avoir "vraisemblablement" tué al-Baghdadi, lors de bombardements, mais un porte-parole de la coalition internationale menée par les États-Unis, le colonel Ryan Dillon, avait indiqué ne pas être en mesure de confirmer les faits.

La coalition internationale anti-jihadistes avait promis en mars lors d'une réunion d'éradiquer la "menace planétaire" du groupe Etat islamique et de son chef Abou Bakr al-Baghdadi.

Le Secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson avait alors prédit la "mort" prochaine d'al-Baghdadi, assurant que ce n'était "qu'une question de temps".

Abou Bakr al-Baghdadi a fait sa seule apparition publique connue en juillet 2014 à Mossoul en Irak. En turban et habit noirs, barbe grisonnante, il avait proclamé le "califat" sur les vastes territoires conquis par l'EI.

De son vrai nom Ibrahim Awad al-Badri, le chef de l'EI serait né en 1971 dans une famille pauvre de la région de Bagdad. Passionné de football, il a échoué à devenir avocat puis militaire avant d'étudier la théologie.

C'est lors de l'invasion américaine de l'Irak en 2003 qu'il créé un groupuscule djihadiste sans grand rayonnement avant d'être arrêté et emprisonné dans la gigantesque prison de Bucca.

Libéré faute de preuves, il rejoint un groupe de guérilla sunnite sous tutelle d'Al-Qaïda et en prend la tête quelques années plus tard. Profitant du chaos de la guerre civile, ses combattants s'installent en Syrie en 2013 avant une offensive fulgurante en Irak.

Le groupe, rebaptisé Etat islamique, supplante Al-Qaïda, et ses succès militaires initiaux et sa propagande soigneusement réalisée attirent des milliers de partisans du monde entier.

Commentaires

(1)

si sa mort est confirmée par une autre source, il y aura des tentatives d'attentats dans tous les pays développés, Europe Russie USA et peut être même Chine Les services de sécurité s'y attendent .Aaretz.

8Article précédentLa population mondiale atteindra 9,8 milliards d'habitants en 2050
8Article suivantPyongyang affirme que l'américain Otto Warmbier n'a pas été torturé