Quantcast i24NEWS - Pourparlers Syrie: la Russie prendra en compte les intérêts israéliens (Lavrov)

Pourparlers Syrie: la Russie prendra en compte les intérêts israéliens (Lavrov)

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le 13 juillet 2017 à Berlin
John MACDOUGALL (AFP)
Les USA et la Russie sont parvenus la semaine dernière à un accord pour un cessez-le-feu le sud-ouest

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov a assuré lundi que Moscou et Washington prendont en compte les intérêts d'Israël lors des prochains pourparlers en Syrie, après les inquiétudes émises plus tôt par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou sur l'accord de cessez-le-feu dans le sud du pays.

Les États-Unis et la Russie sont parvenus la semaine dernière à un accord à Amman pour un cessez-le-feu dans le sud-ouest de la Syrie, ont déclaré trois responsables américains, alors que le président Donald Trump rencontrait pour la première fois le président russe Vladimir Poutine.

En visite à Paris dimanche, Benyamin Netanyahou a affirmé que la trêve entrée en vigueur risque de consolider les positions iraniennes dans la région.

Des hauts responsables israéliens, cités par le quotidien Haaretz, confirment les craintes du Premier ministre et estiment que l'Iran a pour projet d'envoyer davantage de troupes sur le terrain et d'installer des bases militaires navale et aérienne en Syrie.

Le rôle de Téhéran dans la guerre civile syrienne, qui ravage le pays depuis 2011, est double: des soldats iraniens combattent aux côtés de l'armée de Bachar al-Assad et l'organisation chiite Hezbollah, l'alliée libanais de la République islamique, constitue un soutien supplémentaire de taille au régime alaouite.

Israël considère pour sa part l'Iran comme la plus grande menace pour sa sécurité, en raison de son programme nucléaire et de ses appels réguliers à la destruction de l'Etat juif.

Commentaires

(1)
Danstern

c'est à dire back to Crimea.

8Article précédentIsraël inquiet de l'accord de cessez-le-feu dans le sud de la Syrie
8Article suivantNetanyahou a visité Notre-Dame, avec une pensée pour le cardinal Lustiger