Quantcast i24NEWS - Trump affirme que si Kim Jong-Un s'attaque à Guam, "il le regrettera"

Trump affirme que si Kim Jong-Un s'attaque à Guam, "il le regrettera"

Un montage de photos du président nord coréen, Kim Jong-Un du 15 avril 2017 à Pyongyang et de son homologue américain, Donald Trump, le 19 juillet 2017 à Washington
SAUL LOEB, Ed JONES (AFP)
Pyongyang a présenté un projet pour tirer quatre missiles au-dessus du Japon vers le territoire américain

Le président américain Donald Trump a une nouvelle fois mis en garde vendredi le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, en assurant que si ce dernier attaquait Guam, île du Pacifique et territoire américain, il le "regretterait" amèrement.

"S'il fait quoi que ce soit visant Guam, ou un autre territoire américain, ou un allié des Etats-Unis, il le regrettera vraiment et il le regrettera rapidement", a déclaré M. Trump depuis son golf de Bedminster (New Jersey), en dénonçant un régime "qui se comporte mal depuis des années, des décennies".

La Corée du Nord a présenté un projet pour tirer quatre missiles au-dessus du Japon vers le territoire américain de Guam, avant-poste stratégique des forces américaines dans le Pacifique.

Interrogé sur les propos de la chancelière allemande Angela Merkel, qui a affirmé ne pas voir de solution militaire à ce conflit, il a estimé qu'elle parlait seulement pour son pays.

"Peut-être qu'elle parle de l'Allemagne. Elle ne parle certainement pas des Etats-Unis, je peux vous le dire", a-t-il affirmé.

Mme Merkel a clairement exprimé ses divergences avec le locataire de la Maison Blanche sur ce dossier, affirmant que l'escalade verbale entre Pyongyang et Washington était "une mauvaise réponse".

Plus tôt dans la journée, le président américain avait menacé d'employer la force contre la Corée du Nord, affirmant que les options militaires "sont en place" et "prêtes à l'emploi".

"Les solutions militaires sont maintenant complètement en place, et prêtes à l'emploi, si la Corée du Nord se comporte imprudemment", a déclaré Trump sur son compte Twitter.

La Chine a pour sa part enjoint aux Etats-Unis et à la Corée du Nord de "faire preuve de prudence" et exhorté Pyongyang à éviter les "démonstrations de force".

Pékin est toutefois la cible de critiques de Donald Trump qui estime que la Chine n'exerce pas suffisamment de pression sur son allié nord-coréen pour le contraindre à renoncer à ses programmes balistique et nucléaire.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(2)

kim a tellement peur qu'il va en attraper une jaunisse.

Il faut faire redescendre la température de la planète ça chauffe les esprits.

8Article précédentAccord nucléaire: l'Iran accuse Trump de "mauvaise foi"
8Article suivantDes oeufs contaminés en Asie, l'UE convoque les pays touchés