Quantcast i24NEWS - Netanyahou refuse pour la deuxième fois de rencontrer son homologue suédois

Netanyahou refuse pour la deuxième fois de rencontrer son homologue suédois

Benjamin Netanyahu, Prime Minister of Israel, speaks during the 71st session of the United Nations General Assembly at U.N. headquarters, Thursday, Sept. 22, 2016.
AP Photo/Mary Altaffer
Israël est à couteaux tirés avec Stockholm depuis 2014

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a refusé pour la deuxième année consécutive, de rencontrer son homologue suédois Stefan Löfven, en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York qui commence cette semaine, a rapporté samedi la chaîne israélienne Channel 2.

Lors de son séjour à New York, Netanyahou rencontrera le président américain Donald Trump, mais aussi le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le président brésilien Michel Temer, le dirigeant panaméen Juan Carlos Varela ainsi que le président rwandais Paul Kagame.

Selon Channel 2, Netanyahou a refusé la tenue d'une réunion avec Stefan Löfven invoquant un emploi du temps trop chargé.

Les relations entre Israël et la Suède se sont tendues en 2014, quand la Suède est devenue le premier pays de l'Union européenne à reconnaître la Palestine en tant qu'Etat indépendant, l'une des toutes premières décisions prise par le gouvernement dirigé Löfven.

Stina STJERNKVIST (TT NEWS AGENCY/AFP/Archives)

Les relations entre les deux pays se sont également dégradées lorsqu'en décembre 2015, la chef de la diplomatie suédoise, Margot Wallström avait condamné les attaques au couteau contre des Israéliens mais dans le même temps, condamné "la réponse disproportionnée" des autorités.

Israël avait dénoncé des propos "scandaleux", ce qui n'avait pas empêché la ministre suédoise de demander une enquête pour déterminer si Israël était coupable d'"exécutions extrajudiciaires", quand l'armée abattait des terroristes palestiniens qui avaient commis, ou étaient sur le point de commettre des attaques contre des Israéliens, durant la vague de violence de 2015, Jérusalem et en Cisjordanie.

Commentaires

(6)

aucune fierté ces suédois! bien joué bibi !

C'est bien. Les suédois sont capables de discernement et il y a un prix à leurs décisions

Je like. S'il avait été de gauche, il se serait défilé et aurait baissé la tête...

Bibi à des c.....,dans son pantalon, Chana tova

Les suedois ne manquent pas de toupet Ils condamnent israel pour des exécutions et pas un mot quand ce sont les autres pays qui se défendent de la meme manière Ecoeurant de démagogie pro musulmane

La Suède, pays d'énuques totalement soumis aux arabo-musulmans, accepte que de nombreuses femmes suédoises soient violées, que des quartiers entiers appliquent la loi des tribunaux islamiques -- la Charia --. En tant que pays colonisé par les musulmans, la Suède se sent frustrée et ne supporte pas le courage et la détermination d'Israël.

8Article précédentCorée du Nord: le Conseil de sécurité de l'ONU va se réunir jeudi
8Article suivantClimat: les USA se retireront de l'accord de Paris, sauf si les termes changent