Quantcast i24NEWS - Egypte/Israël: première rencontre publique entre Netanyahou et al-Sissi

Egypte/Israël: première rencontre publique entre Netanyahou et al-Sissi

Prime Minister Netanyahu meets with Egyptian President al-Sisi in New York, 18th September 2017
Avi Ohayon/GPO
"C'est un grand plaisir d'avoir ce rendez-vous avec vous", a déclaré Sissi à Netanyahou

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s'est entretenu lundi pour la première fois publiquement avec le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi à New York en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Les deux dirigeants ont eu "une discussion approfondie sur les problèmes de la région", rapporte le Cabinet du Premier ministre. Sissi a lui "exprimé son désir de contribuer aux efforts visant à parvenir à la paix entre Israël et les Palestiniens et la région".

La réunion d'une heure et demie a eu lieu à l'Hôtel Palace, où réside le président égyptien.

"C'est un grand plaisir d'avoir ce rendez-vous avec vous", a déclaré Sissi à Netanyahou au début de la réunion.

Netanyahou a déjà rencontré Sissi dans le passé notamment en février 2016, lors d’un sommet secret à Aqaba avec l'ancien secrétaire d'État américain John Kerry et le roi Abdallah II de Jordanie. Netanyahou aurait également rencontré le président égyptien quelques mois plus tard en avril 2016 lors d’une réunion au Caire.

(Avi Ohayun - GPO)

L'Egypte est devenue en 1979 le premier pays arabe - et l'un des deux seuls à ce jour avec la Jordanie - à avoir signé un accord de paix avec Israël. Les relations entre les deux pays restent toutefois un sujet sensible au sein des médias et de l'opinion publique.

Lundi, Sissi a rencontré un groupe de dirigeants juifs américains à New York à qui il a exprimé son optimisme concernant les efforts de l'administration Trump pour relancer un processus de paix israélo-palestinien, a rapporté le quotidien Haaretz.

Le leader égyptien a également rencontré lundi le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à New York.

De son coté, Netanyahou s'est entretenu depuis son arrivée à New-York avec le président américain Donald Trump, le président du Forum économique mondial, Klaus Schwab, le président panaméen Juan Carlos Varela, le Premier ministre du Japon, Shinzo Abe et le président rwandais Paul Kagame.


En raison de leur rencontre, Trump a réitéré son désir de négocier un accord de paix israélo-palestinien et a déclaré à Netanyahou, qu'il y avait une "bonne chance" qu'un tel accord puisse être atteint.

Commentaires

(8)

Je suis super contente. Voir cette image me remplit de joie, véritablement (J apprécie Le Président Al Sissu depuis qu' il lutte contre les terroristes alors s il aime Israël c est la cerise sur le gâteau! !)

Al Sissi (Portable !!)

Bla bla bla c sisi qui est content de avoir un voyage à l'œil

Boioo, la population égyptienne n'est pas "nécessairement" pro-israélienne alors le Président Al Sissi qui "blague" ouvertement devant les caméras du monde entier avec le Premier ministre israélien et, surtout, devant l'opinion publique de son pays est une très bonne initiative. C'est une avancée car il me semble que jusqu'à présent seul son ministre s'affichait avec M. Netanyahou. On se souvient de l'avis négatif de l'opinion publique égyptienne à propos des commentaires sympathique du ministre égyptien et du Premier ministre hébreu à propos d'un match de football. Il y a une avancée.

On ne lui demande pas d'aimer mais de respecter (Israël) et de se faire respecter (par les islamistes).

Et pourquoi ne lui demanderait-on pas d'aimer Israël ? Israël est un pays aimable au même titre que la France, pays souvent apprécié, pour ses valeurs, sa gastronomie, sa culture... Israël peut et doit être aimé au même titre qu'un autre pays, il n'y a pas de raison qu'il en soit autrement. Aucune raison !!!

entre dictateur normale qu' ils s entendent

Occupez vous de finir votre printemps arabe Israel est une très bonne démocratie ou même les terrorisées orduriers ont droit à un avocat

8Article précédentMaria, ouragan "potentiellement catastrophique", en route vers la Guadeloupe
8Article suivantInterpol: Israël s'attaque à la demande d'adhésion de l'Autorité palestinienne