Quantcast i24NEWS - Ouragan Maria: un mort et deux disparus en Guadeloupe (préfecture)

Ouragan Maria: un mort et deux disparus en Guadeloupe (préfecture)

Hurricane Maria slammed into Dominica with winds of up to 160 miles (257 kilometres) per hour
Jose ROMERO, Jose ROMERO (NOAA/RAMMB/AFP)
La personne décédée "n'a pas respecté les consignes de confinement" précise la préfecture

Une personne a été tuée mardi en Guadeloupe par la chute d'un arbre et deux autres sont portées disparues suite au naufrage d'un bateau au large de La Désirade, a annoncé la préfecture de Guadeloupe après le passage de l'ouragan Maria.

La personne décédée "n'a pas respecté les consignes de confinement", précise la préfecture dans un premier bilan provisoire publié après le passage de l'ouragan, ajoutant que "tous les réseaux routiers de l'archipel sont impactés par des chutes de branches ou d'arbres".

"Plusieurs inondations ont été signalées dans la région" de Pointe-à-Pitre, "ainsi que des submersions sur le littoral du sud Basse-Terre", a poursuivi la préfecture dans un communiqué, en soulignant qu'il y avait "peu de dégâts sur le bâti" signalés par les communes, même si "plusieurs toitures se sont envolées".

Selon la préfecture, "40 % des foyers sont privés d'électricité, soit 80.000 abonnés", et "25 % des clients de téléphonie fixe n'y ont plus accès". "Les Saintes, Marie-Galante, Petit-Bourg et La Désirade font partie des zones les plus impactées", ajoute-t-elle.

Cedrik-Isham Calvados (AFP)

"Tout tremble"

L'ouragan progresse à la vitesse de 15 km/h dans la direction ouest-nord-ouest, menaçant les îles indépendantes de Saint Kitts and Nevis et Montserrat (Royaume-Uni), mais aussi les Îles Vierges et Puerto Rico, placé à son tour en alerte, selon le NHC.


Après Irma, l'ouragan Maria arrive en Guadeloupe by i24news-fr

Au sud de la Guadeloupe, le cyclone a traversé le petit archipel des Saintes, avec "un impact sans doute important", selon le directeur général de la Sécurité civile française Jacques Witkowski.

Depuis la Guyane (territoire français en Amérique du Sud) où elle se trouve, la ministre française des Outre-mer Annick Girardin a annoncé qu'elle se rendrait dans l'après-midi en Guadeloupe. "Les préoccupations, c'est bien Marie-Galante et les Saintes", a-t-elle affirmé.

Sur Radio Caraïbes International, le maire de Terre-de-Haut, aux Saintes, Louis Molinié, a décrit une situation "catastrophique".

"Tout tremble autour de moi", à Vieux-Habitants, sur l'île de Basse-Terre (Guadeloupe), a raconté sur une chaîne de télévision l'ancien ministre français des Outre-mer Victorin Lurel en décrivant des "pluies torrentielles", "un vent qui n'arrête pas", "des éclairs partout".

loly_fwi (INSTAGRAM/AFP)

Violemment frappée dans la nuit, la Dominique a "perdu tout ce qui pouvait être perdu", a déclaré le Premier ministre Roosevelt Skerrit sur Facebook. Les vents "ont emporté les toits de presque toutes les personnes auxquelles j'ai parlé ou avec qui j'ai été en contact".

Aucune victime n'est toutefois signalée jusqu'à présent dans cette île indépendante d'environ 70.000 habitants, selon lui.

Critiqués pour ne pas avoir déployé plus de moyens avant et après le passage de l'ouragan Irma, qui a dévasté leurs territoires d'outre-mer, les gouvernements néerlandais, français et britannique ont été soucieux de montrer leur mobilisation.

Paris a annoncé dimanche l'envoi de 110 militaires en Guadeloupe, et rappelé qu'"environ 3.000" renforts se trouvaient déjà sur place. "Jusqu'à 400 à 500 personnes" supplémentaires pourraient être envoyées si besoin.

Commentaires

(0)
8Article précédent"La solution à deux États est le seul moyen de résoudre le conflit" (Guterres)
8Article suivantTrump à l'ONU: les "Etats voyous" sont une menace pour le monde