Quantcast i24NEWS - Réconciliation Fatah/Hamas: une délégation égyptienne à Gaza

Réconciliation Fatah/Hamas: une délégation égyptienne à Gaza

Senior Hamas figure Ismail Haniey (center, right), meets with Egyptian ambassador to Israel Hazem Khairat in Gaza on October 1 2017. They are flanked by senior figures from Hamas (right) and Egyptian security officials (left).
Supplied
Le Premier ministre de l'AP se rend lundi dans la bande de Gaza, sa première visite depuis 2015

Une délégation égyptienne de haut rang est arrivée dimanche à Gaza à la veille d'une tentative de réconciliation entre l'Autorité palestinienne (AP) dirigée par Mahmoud Abbas, et le groupe terroriste Hamas au pouvoir dans l'enclave, selon des responsables palestiniens.

Le Premier ministre de l'AP, Rami Hamdallah, se rend lundi dans la bande de Gaza, sa première visite depuis 2015, afin de matérialiser le rapprochement entre groupes palestiniens après une décennie de conflit.

L'Egypte soutient cette tentative de réconciliation.

"Une délégation égyptienne, qui comprend notamment l'ambassadeur en Israël Hazem Khairat et deux hauts responsables des services de renseignements égyptiens, est arrivée à Gaza", en passant par la frontière avec Israël, a indiqué à l'AFP Mohammed Al-Maqdama, membre du bureau de l'Autorité palestinienne chargée de la coordination avec l'Etat hébreu.

De son côté, le Hamas a précisé que le chef de son bureau politique Ismaïl Haniyeh et son chef à Gaza, Yahya Sinwar, ont rencontré les responsables égyptiens à leur arrivée.

Yahya Sinwar a été nommé en février à la tête de l'organisation terroriste à Gaza. Le nouveau leader palestinien a passé 22 ans dans les prisons israéliennes, jusqu’à ce qu’il soit libéré dans le cadre de l’échange de prisonniers suite à l’affaire Shalit en 2011.

Par ailleurs, selon les médias palestiniens, le ministre de la Culture de l'Autorité palestinienne Ehab Bseiso est aussi arrivé à Gaza et aurait pris le contrôle des bureaux de son ministère dans l'enclave.

Depuis que le Hamas a pris le pouvoir par la force en 2007 et évincé l'Autorité palestinienne, de multiples tentatives de réconciliation ont échoué

Le 17 septembre, le groupe terroriste a annoncé la dissolution de son "comité administratif" perçu par l'AP comme un gouvernement parallèle entravant la réconciliation.

Depuis la création de ce comité en mars, M. Abbas cherchait à affaiblir le Hamas, cessant notamment de payer la facture d'électricité fournie par Israël à Gaza.

(avec agence)

Commentaires

(0)
8Article précédentTrump estime que négocier avec Pyongyang est "une perte de temps"
8Article suivantTrois Américains remportent le prix Nobel de médecine