Quantcast i24NEWS - Les Etats-Unis se retirent de l'UNESCO, accusée d'être "anti-israélienne"

Les Etats-Unis se retirent de l'UNESCO, accusée d'être "anti-israélienne"

Le siège de l'Unesco, à Paris, le 31 octobre 2011
AFP
Les Etats-Unis conserveront un statut d'observateur, a précisé le Département d'Etat

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu'ils se retiraient de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l'institution d'être "anti-israélienne".

Les Etats-Unis conserveront un statut d'observateur, a précisé le Département d'Etat, en lieu et place de leur représentation à l'agence onusienne basée à Paris.

Le retrait ne sera effectif qu'à compter du 31 décembre 2018, conformément aux statuts de l'Unesco, ajoute-t-il.

Cette décision s'inscrit dans la continuité de la politique menée par l'administration Trump envers l'ONU, qui tente de réduire sa part de contribution au financement, soit environ 500 millions de dollars.

Selon le magazine, Trump justifie le retrait américain de l'organisation par un certain nombre de propositions très critiques envers l'Etat d'Israël, notamment une résolution adoptée en juillet dernier, reconnaissant la vieille ville de Hébron, y compris le Tombeau des Patriarches, comme site du patrimoine mondial palestinien.

"Cette décision n'a pas été prise à la légère, et reflète les inquiétudes des Etats-Unis concernant l'accumulation des arriérés à l'Unesco, la nécessité d'une réforme en profondeur de l'organisation, et ses partis pris anti-israéliens persistants".

Hébron abrite l'imposante Tombe des Patriarches, le lieu de repos des figures bibliques Jacob, Isaac et Abraham et est un site religieux important pour les musulmans et les juifs.

L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, avait qualifié cette décision d'"affront à l'Histoire" et annoncé que Washington évaluerait "le niveau approprié de son engagement continu à l'UNESCO".

TIMOTHY A. CLARY (AFP)

Le ministère israélien des Affaires étrangères avait quant à lui qualifié de "souillure morale" la décision de l'UNESCO d'inscrire la vieille ville d'Hébron sur sa liste de patrimoine mondial palestinien, affirmant qu'elle niait l'histoire juive de la cité située en Cisjordanie

Donald Trump ne serait pas le premier président américain à retirer son soutien de l'UNESCO. Son prédécesseur, Barack Obama, avait gelé les fonds américains en 2011 lorsque l'organisation avait voté une résolution, faisant de la "Palestine" un membre à part entière. Ayant cessé de payer leur contribution, les Etats-Unis et Israël avaient perdu automatiquement leur droit de vote.

De plus, l'ancien président Ronald Reagan s'était totalement retiré de l'organisation dans les années 1980. Les Etats-Unis ne l'ont réintégré que sous l'ère de George W. Bush, deux décennies plus tard.

Selon le département d'Etat, un statut d'observateur permettrait de continuer d'apporter la "vision" et "l'expertise" américaines "sur certains dossiers importants gérés par l'organisation", notamment "la protection du patrimoine mondial, la défense de la liberté de la presse" et la promotion des sciences et de l'éducation.

La directrice générale de l'Unesco Irina Bokova a immédiatement dit "regretter profondément" le retrait américain. "L'universalité est essentielle à la mission de l'Unesco pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l'Homme et de la dignité humaine", a-t-elle estimé.

Le conseil exécutif de l'UNESCO s'apprête à désigner un nouveau directeur général ou directrice générale, et a choisi lundi soir à l'issue d'un premier vote, ses trois favoris pour le poste.

Sur huit candidats en lice, pour moitié des pays arabes, le candidat qatari, Hamad Bin Abdulaziz Al-Kawari, est arrivé en tête avec 19 votes en sa faveur, Audrey Azoulay qui représente la France est arrivée seconde avec 13 votes, et enfin la candidate égyptienne Moushira Khattab avec 11 votes.

(avec agence)

Commentaires

(10)

Enfin une bonne décision de Trump!

milles bravos U S A.

comment à l'Unesco des gens censés être cultivés peuvent dire des âneries de la sorte !

Alino La raison de ces votes contre toute logique est que la majorité des membres de l'ONU et à fortiori de l'Unesco sont des representant de pays arabes ou votent pro-arabe, (comme la France) à cause de leurs interets economiques. Ces derniers sont les pires car il vendent leur honneur pour du petrole: c'est de la prostitution. En politique, il n'y a ni pere ni mere, il n'y a que l'interet.

Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la Charia

Nous les français,vous connaissez le noms de notre ambassadeurs à l'Unesco? Bien sûr que non!!! Notre seul allier à l'Unesco et à l'ONU ces Nikky Halley,merci a elle pour son boulot qui doit lui prendre presque tout son temps

Dès qu on est pas d accord avec Israël c est anti-juif etc...même quand c est une organisation sérieuse comme l Unesco faut arrêter vos bêtises ,il faut savoir accepter des verdicts parfois même si c'est pas dans notre intérêt faut arrêter de toujours jouer la carte de la victime ...USA =Israël donc rien d étonnant que la petite sœur suive le grand frère

hakos permet moi de te corriger toutes critiques contre l état d Israël n est pas anti juifs mais anti isralien mais le côté pernicieux de cela c est que l on associe Israël et juif ds le même sac donc il est facile d'être anti juifs sachant qu en israel plus de 22% n est pas de religion juive si en plus tu ne comprends pas le rôle de l UNESCROC EST de spolier les valeurs et l identité du peuple juif alors je te t invite à t informer et relire la Genese ou de trouver un maître qui Lui a eu le temps d étudier l histoire du peuple Élu et non pas l histoire du peuple palestinien qui a émerger grâce au sang d innocents pour faire valoir son existence Chabbat shalom

@giljak tous les juifs considère Israël comme état juifs que je sache et non pas musulman ou autre et dès lors qu on critique Israël cela est assimilé aux juifs ,je suis entièrement d accord avec toi mais c est pas moi qui est inculqué cette mentalité,pour la plupart si on critique Israël alors on est antissemite...vrai ou faux???

oui la derive intellectuelle a bon dos puisque qd on critique l islam nous devenons islamophobe mais faisons appel aux gens de bon sens et ne partageons ces inepties des Bobo gochos qui malheuresement polluent notre generation

8Article précédentUSA: Facebook dit "coopérer pleinement" avec les autorités sur l'affaire russe
8Article suivantAccord iranien: Trump rend son verdict vendredi