Quantcast i24NEWS - Les Iraniens répondent avec colère et moquerie à Trump

Les Iraniens répondent avec colère et moquerie à Trump

Iranian women walk past the former US embassy in Tehran on November 3, 2016
ATTA KENARE (AFP/File)
"Le Golfe persique existait avant même que Christophe Colomb ne découvre l'Amérique"

Les Iraniens ont réagi samedi avec colère aux propos belliqueux du président américain Donald Trump, qui a annoncé la veille une stratégie plus dure contre leur pays.

L'utilisation par le président américain du terme "golfe arabique" à la place de "golfe persique" - en référence à la Perse - a profondément irrité les Iraniens, connus pour leur nationalisme, qui ont pris d'assaut les comptes Twitter et Instagram de M. Trump.

Les réseaux sociaux et les sites d'informations ont publié des photos des pierres tombales et des médailles de courage de soldats américains morts dans la région portant la mention "golfe Persique", en demandant à Donald Trump de les regarder plusieurs fois par jour "pour mieux apprendre la géographie".

Un million de commentaires ont été publiés sur son compte Instagram, pour la plupart écrits en persan. "Le Golfe persique existait avant même que Christophe Colomb ne découvre l'Amérique", pouvait-on lire.

Même le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a réagi en se moquant du président américain. "Tout le monde sait que l'amitié de Trump vise à vendre au plus offrant. Nous savons maintenant que sa géographie l'est aussi", a tweeté M. Zarif.

ANGELA WEISS (AFP)

Dans son discours vendredi à la Maison Blanche, le président américain a qualifié le pouvoir iranien de "dictature" et de "soutien au terrorisme". Téhéran "sème la mort, la destruction et le chaos à travers le monde", et "l'agression de la dictature iranienne se poursuit à ce jour", a-t-il lancé.

Il a également menacé d'"annuler" l'accord nucléaire de 2015 entre l'Iran et les pays du groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) si le Congrès américain et les alliés de Washington ne parviennent pas à durcir les termes de l'accord.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a estimé samedi sur la chaîne américaine CBS News que la crédibilité des Etats-Unis avait été entamée par les tentatives de Donald Trump de faire capoter l'accord nucléaire conclu sous le mandat de son prédécesseur Barack Obama.

"Plus personne ne croira en l'engagement d'une administration américaine dans des négociations à long terme, la durée d'un quelconque engagement se limitant désormais à celle du mandat du président", a estimé M. Zarif.

M. Trump s'est par ailleurs attiré les foudres des Iraniens pour avoir tenté d'afficher de la sympathie envers eux, nombre d'internautes fustigeant son hypocrisie en rappelant sa décision d'interdire l'entrée des citoyens iraniens aux Etats-Unis.

Commentaires

(6)

Golf persique ou arabe c est vraiment pas important. même en France on change les Départements régulièrement sans que les français s offusquent! En Russie aussi... en Espagne bientôt zic .. De toutes les manières l'Iran va dans le mur et nous allons voire la naissance du Grand Israel. La nature reprend toujours sa place dit-on!

heureusement que Trump est là pour y voir clair. seul lui et Israël ont les yeux ouverts sur la réalité du régime iranien.

Les autres les ferment volontairement, contrats juteux obligent.

Après le concours de caricatures pour se moquer de la Shoah, les enturbannés moyenâgeux risquent de créer une nouvelle compétition pour ridiculiser et piétiner Trump... Ils en sont tout à fait capables...

Le régime iranien. Pas les iraniens. Quand on sait ce que les invasions de l'islam conquérant ont fait à ce pays, on n'ose pas trop blâmer le peuple...

en quoi un concours de caricatures vous choque et la liberté d expression alors!!!

8Article précédentCraintes des grandes puissances sur l'avenir de l'accord nucléaire
8Article suivantNucléaire iranien: Paris appelle le Congrès américain à ne pas rompre l'accord