Quantcast i24NEWS - Conseil européen: les 28 très "attachés à l'accord sur le nucléaire iranien"

Conseil européen: les 28 très "attachés à l'accord sur le nucléaire iranien"

In an apparently symbolic move Theresa May walked into the summit room flanked by both Angela Merkel and Emmanuel Macron
JOHN THYS (AFP)
La position US sur la Corée du Nord et l'Iran "rend encore plus nécessaire une plus grande unité européenne"

Le président français Emmanuel Macron s'est félicité vendredi du soutien unanime des 28, à l'issue du Conseil européen à Bruxelles, qui se sont dits "pleinement attachés à l'accord sur le nucléaire iranien" récemment dénoncé par Donald Trump.

Le président américain a refusé le 13 octobre de "certifier" l'accord conclu en 2015, réclamé son durcissement par le Congrès et menacé d'un retrait des Etats-Unis si ses demandes n'étaient pas satisfaites.

Emmanuel Macron a par ailleurs estimé que la position des Etats-Unis de Donald Trump sur l'Iran et la Corée du Nord rendait "encore plus nécessaire" l'unité des Européens.

"La stratégie américaine" sur la Corée du Nord et l'Iran "rend encore plus nécessaire une plus grande unité européenne", a déclaré M. Macron à la presse.

Selon lui, les progrès réalisés ces derniers mois dans l'Europe de la défense avaient été "accélérés" par l'isolationnisme de l'administration Trump, notamment pour des pays considérant jusqu'à présent qu'"une stratégie atlantiste pouvait être l'alternative à une Europe qui protège".

Les 28 se sont notamment entendus pour renforcer la mutualisation de leurs moyens militaires et des ressources pour la recherche.

Toutefois, a ajouté le président français, "les Etats-Unis restent un partenaire essentiel et un allié dans la lutte contre le terrorisme et dans la défense pour notre sécurité, aussi bien en Afrique qu'au Moyen-Orient", a souligné M. Macron.

Plusieurs pays européens participent à la campagne de bombardements de la coalition internationale antidjihadiste menée par Washington en Irak et en Syrie. Les Etats-Unis soutiennent par ailleurs les opérations conduites par l'armée française contre des groupes djihadistes actifs au Sahel.

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré jeudi soir que les Européens voulaient "faire tout leur possible pour garder en vie l'accord" nucléaire et, pour cela, "rester en contact avec le Congrès américain".

Mais elle a regretté que l'Iran "soit responsables de nombreuses initiatives que nous considérons comme contre-productives" au Moyen-Orient, notamment au Yémen.

M. Macron a par ailleurs indiqué qu'il souhaitait "ouvrir avec l’Iran une discussion" sur son "activité balistique" et sur son "influence régionale".

(avec AFP)

Commentaires

(2)

Les 28 hypocrites mercantiles sont surtout attachés à leurs fantasmes de mirifiques contrats commerciaux qu'ils rêvent de signer avec les mollahs, qui entretiennent habilement, leurs chimères... Même Mogherini la représentante de l'UE veut aller à Washington pour défendre "l'accord historique" auquel Trump ne comprendrait rien... On ne le répétera jamais assez, la diplomatie iranienne compte parmi les plus performantes du monde, il n'y a qu'à voir comment en peu de temps, il a sorti la tête de l'eau, a continué à financer le terrorisme, tout en développant ses programmes de missiles controversés, le tout, accompagné du sourire radieux des représentants de cette dictature cruelle qui a bien réussi son coup; il n'y a rien à dire... Les mollahs savaient depuis le début, qu'en faisant miroiter aux diplomates représentants de commerce la signature de contrats mirobolants, l'Iran pourrait isoler les USA au cas où quelque chose coincerait en provenance de l'un de ses dirigeants ou de ses institutions. Nous y voilà... Pour bien enfoncer le clou, tout le monde demande à Trump de revoir sa position jugée contre-productive, dangereuse, et qui risque de provoquer un conflit majeur dans la région... Tout ce beau monde, atteint du syndrome de l'autruche, répète sans cesse, que l'Iran se comporte bien, respecte ses engagements, et se conduit comme un bon élève à qui il n'y a rien à reprocher. Même l'AIEA confirme que les contrôles se passent bien, même si l'accès à certaines centrales sensibles leur est interdit... Conclusion : Trump qui est présenté comme un irresponsable dangereux, alors qu'il fait de son mieux pour faire voter des sanctions économiques contre l'Iran pour l'affaiblir, et le faire reculer, tandis qu'Israël est de plus en plus menacé, et est obligé de négocier avec Poutine des problèmes de sa sécurité... Comme cet aveuglement volontaire généralisé ne suffit pas, nous voyons sur les plateaux de télé, y compris sur i24News, des "spécialistes" qui supportent très mal la moindre critique adressée à Obama, le véritable responsable de ce désastre planétaire...

Les 28 se sont fait miroiter des affaires et se sont fait leurer. L Iran n a pas besoin des 28 pour son économie. avec ses dollars elle peut développer tout ce qu elle veut. D ailleurs même si commerce avec les 28, elle imposera un Made in Iran et par ce fait benifiecira du savoir faire a moindre coût.

8Article précédentG7 et géants de l'internet d'accord pour bloquer la propagande "terroriste"
8Article suivantL'affaire des sous-marins: reprise des négociations entre l'Allemagne et Israël