Quantcast i24NEWS - Ambassade US/Jérusalem: Trump "prend en compte encore de nombreux faits"

Ambassade US/Jérusalem: Trump "prend en compte encore de nombreux faits"

President Donald Trump's White House Senior Adviser Jared Kushner waves to the audience after speaking at the Saban Forum in Washington, Sunday, Dec. 3, 2017.
AP Photo/Jose Luis Magana
Jared Kushner a pris la parole lors du Saban Forum, un "dialogue" annuel entre dirigeants US et Israéliens

Jared Kushner, proche conseiller du président américain, a déclaré dimanche que Donald Trump "prend en compte encore de nombreux faits" avant de déclarer Jérusalem comme capitale d'Israël.

L'intervention publique du gendre du président américain, très rare, était attendue mais il n'a pas pour autant dévoilé son dessein pour le processus de paix israélo-palestinien qu'il est censé relancer, précisant seulement que les Israéliens comme les Palestiniens "font confiance au président".

L'influent conseiller a pris la parole lors du Saban Forum, un "dialogue" annuel entre dirigeants américains et israéliens organisé à Washington par le think tank Brookings Institution.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou y a également adressé un message par le biais d'une vidéo.

Autorité palestinienne

Le président américain a promis durant sa campagne de déménager l'ambassade à Jérusalem, comme le stipule une loi du Congrès adoptée en 1995 mais dont l'application est bloquée tous les six mois, depuis deux décennies, par les présidents américains successifs grâce à une clause dérogatoire.

Donald Trump met ainsi la dernière main à sa décision sur une éventuel déménagement de l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv vers Jérusalem, qui serait considéré par les Palestiniens comme un coup fatal au processus de paix.

Des informations contradictoires ont circulé ces dernières semaines, mais plusieurs observateurs s'attendent à ce qu'il déclare Jérusalem capitale d'Israël, sans forcément aller jusqu'à y transférer immédiatement la mission diplomatique américaine.

Les Etats-Unis risquent de se "disqualifier" en tant que médiateurs, a prévenu le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saëb Erekat, tandis que les islamistes du Hamas ont menacé d'une "nouvelle Intifada".

Commentaires

(3)

Ils sont où les commentaires

Chouika cest ca la démocratie

Eh Tonton avez vous lu la dernière information donnée sur toutes les chaines:"L’Arabie Saoudite offre aux Palestiniens la ville de « Abu Dis » en tant que capitale de l’Autorité Palestinienne!" Et voilà c'est l'ordre que le Chef du peuple a eu lors de sa dernière visite!

8Article précédentLe chef de la CIA exhorte l'Iran à ne pas attaquer les intérêts US en Irak
8Article suivantIntelligence artificielle: Laurent Alexandre et Nicolas Bouzou débattent sur i24NEWS