Quantcast i24NEWS - LIVE BLOG: une décision sur Jérusalem aurait du être prise "depuis longtemps" (Trump)

LIVE BLOG: une décision sur Jérusalem aurait du être prise "depuis longtemps" (Trump)

A man takes a picture of the Dome of the Rock mosque in the city of Jerusalem, on December 4, 2017
THOMAS COEX (AFP)
Téhéran "ne tolèrera pas une violation des lieux saints musulmans", a affirmé le président iranien Rohani

Le président américain Donald Trump, qui s'apprêtait mercredi à reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, a estimé peu avant son discours très attendu qu'une décision sur ce sujet aurait du être prise "depuis longtemps".

"Nous avons une annonce importante à faire (...) et je pense qu'elle aurait dû être faite depuis longtemps", a déclaré M. Trump. "Beaucoup de présidents ont dit qu'ils feraient quelque chose et ils n'ont rien fait", a-t-il ajouté, dans une allusion à la promesse de plusieurs de ses prédécesseurs de déplacer l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem.

Peu avant, le chef de la Ligue arabe a affirmé la reconnaissance attendue par Donald Trump serait une "provocation injustifiée" pour les Arabes.

Selon, Ahmed Aboul-Gheit, la décision de Trump donnerait un "coup" aux relations arabo-américaines et porterait atteinte au rôle de médiateur au Proche-Orient qu'ont enfilé les Etats-Unis

Dans le même temps, les factions palestiniennes ont appelé à une "Journée de la colère" mercredi - qui devrait se poursuivre plusieurs jours.

Mercredi matin, de nombreux autres pays et instances internationales ont déclaré leur "inquiétude" quant à la possible reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël, et ont dit craindre une "escalade" dans la région.

mercredi 6 décembre 2017
15:11
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a averti mercredi que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Washington "ferait le jeu des groupes terroristes".

"Une telle mesure ne servira qu'à faire le jeu des groupes terroristes", a déclaré M. Erdogan à l'issue d'un entretien à Ankara avec le roi Abdallah II de Jordanie. Ce dernier a de son côté souligné que la ville sainte était "cruciale pour la stabilité" de la région.
14:14
La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé mercredi les Palestiniens à la "retenue" dans leurs réactions à la reconnaissance attendue de Jérusalem comme capitale d'Israël par le président américain Donald Trump.

Lors d'une conversation téléphonique avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, Mme Mogherini a réitéré la "position ferme" de l'UE selon laquelle "le statut final de Jérusalem comme future capitale d'Israël et d'un Etat palestinien doit être réglée à travers des négociations qui répondent aux aspirations des deux parties", selon un communiqué.
13:59
Un porte-parole du Fatah, Nasser al-Qidwe, a appelé à des manifestations non-violentes après l'annonce attendue du président américain Donald Trump, qui doit reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, "afin de servir la cause nationale palestinienne".
13:54
Le chef de la Ligue arabe a affirmé que l'annonce de Donald Trump sur Jérusalem serait une "provocation injustifiée" vis-à-vis des Arabes.

Selon, Ahmed Aboul-Gheit, la décision de Trump porterait un "coup" aux relations arabo-américaines et porterait atteinte au rôle de médiateur au Proche-Orient qu'ont enfilé les Etats-Unis
12:41
Le Pakistan, deuxième pays musulman le plus peuplé au monde, s'est dit "opposé sans équivoque" à la décision que doit prendre Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, et a appelé Wahsington à "s'abstenir" de toute action en ce sens.

"Le peuple et le gouvernement du Pakistan ont pris note avec grave préoccupation de la décision rapportée (dans les médias, NDLR) des Etats-Unis de déplacer son ambassade dans la ville occupée d'Al-Quds Al-Sharif, modifiant de ce fait le statut légal et historique de (cette) ville", a fait savoir le bureau du Premier ministre Shahid Khaqan Abbasi dans un communiqué.

Le Pakistan ne reconnaît pas Israël, un pays que ses citoyens ont interdiction de visiter, ce qui est inscrit noir sur blanc sur leurs passeports.
12:40
Téhéran "ne tolèrera pas une violation des lieux saints musulmans" par Trump, a menacé le président iranien Hassan Rohani, d'un discours devant des responsables, ajoutant que "les musulmans doivent rester unis face à ce grand complot".
12:25
Trump "est très engagé en faveur du processus de paix" israélo-palestinien, assure le secrétaire d'État américain Rex Tillerson
12:20
L'Iran "ne tolèrera pas" la "violation" de Trump sur Jérusalem, a déclaré le président Hassan Rohani
Téhéran "ne tolèrera pas une violation des lieux saints musulmans", a-t-il affirmé lors d'un discours devant des responsables. "Les musulmans doivent rester unis face à ce grand complot".
11:52

11:34

11:34
Les délégations palestiniennes et jordaniennes à la Ligue arabe ont demandé une réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères. Elle devrait se tenir samedi, selon une source diplomatique.
10:58

10:09
Le président turc Erdogan invite les leaders musulmans à Istanbul le 13 décembre, annonce un porte-parole du gouvernement
09:31
Le pape François a appelé au respect du statu quo de Jérusalem et à faire preuve de "sagesse et prudence".
"J'adresse un appel vibrant pour que tous s'engagent à respecter le statu quo de la ville, en conformité avec les résolutions pertinentes de l'ONU"
09:23
La Turquie met en garde contre un "incendie" dans la région. Cette mesure est susceptible de "précipiter la région et le monde dans un incendie dont personne ne sait quand il prendra fin", a déclaré le porte-parole du gouvernement turc Bekir Bozdag sur Twitter
09:07

09:01

08:59
Le régime syrien condamne le projet "dangereux" de Trump pour Jérusalem
08:42
Pékin s'est dit "inquiet d'une possible escalade des tensions". Selon le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, "toutes les parties concernées doivent avoir à l'esprit la paix et la stabilité régionales, être prudentes dans leurs actions et leurs déclarations"
08:41
"Nous observons avec préoccupation les informations que nous avons entendues", a réagi le chef de la diplomatie britannique Boris Johnson. "Nous pensons que Jérusalem devrait, évidemment, faire partie d'une solution définitive (au conflit) entre Israéliens et Palestiniens, une solution négociée"
08:40
"L'avenir de Jérusalem est quelque chose qui doit être négocié avec Israël et les Palestiniens assis côte à côte dans des négociations directes" (envoyé spécial de l'ONU au Proche-Orient, Nickolay Mladenov)
mardi 5 décembre 2017
18:38
La Maison-Blanche a déclaré mardi que Trump s'exprimera mercredi sur le statut de Jérusalem et que "le président des Etats-Unis a eu une réflexion solide à cet égard".
17:47
Le président de l'Autorité palestinienne va demander une réunion d'urgence pour discuter de la décision de Donald Trump. "La décison de Trump est rejetée aussi bien par le monde arabe que par la communauté internationale", déclare Abbas, précisant toutefois qu'il "attend que l'administration américaine fasse son annonce officiellement".
17:17
Le roi Salmane d'Arabie saoudite a mis en garde mardi les Etats-Unis contre le transfert de leur ambassade à Jérusalem affirmant qu'une telle décision risquait de provoquer "la colère des musulmans". "C'est un pas dangereux", a dit le roi saoudien, prévenant lors d'un entretien téléphonique avec le président américain Donald Trump qu'une telle décision pourrait entraîner "la colère des musulmans dans tout le monde", a rapporté la télévision d'Etat al-Ekhbariya.
17:13
Le mouvement islamiste Hamas estime que "toutes les lignes rouges" étaient franchies avec l'intention proclamée par Donald Trump de transférer l'ambassade Us de Tel-Aviv à Jérusalem. "Avec la reconnaissance par l'administration américaine de Jérusalem occupée comme la capitale de l'occupant, et avec le déménagement de son ambassade, toutes les lignes rouges sont franchies", a déclaré le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh dans une lettre adressée aux dirigeants arabes et musulmans et publiée par le mouvement islamiste.
16:43
Le consulat américain à Jérusalem demande à son personnel de ne pas se rendre dans la Vieille ville et en Cisjordanie. Seuls les déplacements officiels "essentiels", assortis de mesures de sécurité supplémentaires, sont autorisés, a ajouté le département d'Etat.
16:33
La Jordanie demande une réunion d'urgence à la Ligue arabe et l'Organisation de la coopération islamique.
16:29
Le président Trump devrait reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat hébreu sans transférer l'ambassade (médias américains)
16:05
Le président américain Donald Trump confirme au président de l'Autorité palestinienne qu'il fera une déclaration officielle demain mercredi, selon le porte-parole du Fatah.
16:02
Le président de l'Autorité palestinienne demande à la communauté internationale d'intervenir concernant la décision du président américain Donald Trump. Il appelle le président français, Emmanuel Macron, et également le pape François.
15:51
Le président russe, Vladimir Poutine, assure à Mohamed Abbas qu'il lui apporte son soutien pour la reprise des négociations, y compris concernant le statut de Jérusalem.
15:50
Le président de l'Autorité palestinienne appelle son homologue russe, Vladimir Poutine, pour l'informer du danger concernant le statut de Jérusalem.
15:49
Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, confirme à Trump la position de l'Egypte sur le statut de Jérusalem.
15:48
Le président américain Donald Trump appelle son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, pour l'informer de son intention de transférer l'ambassade Us à Jérusalem.
15:45
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, déclare sur son compte Twitter que "Jérusalem représente une ligne rouge" à ne pas dépasser. Il met en garde l'administration Trump contre les risques de "l'intensification des crises dans la région".
15:43
Le roi de Jordanie appelle le président de l'Autorité palestinienne pour lui assurer son soutien envers "leurs frères palestiniens" et le "droit qu'ont les Palestiniens sur Jérusalem".

Commentaires

(0)