Amérique

Keith Ellison
"Ces mots font planer l'ombre d'un vieux stéréotype sur le contrôle des Juifs au gouvernement"

L'organisme Anti-Diffamation League (ADL) qui lutte contre l'antisémitisme a fustigé la candidature de Keith Ellison, représentant du Minnesota, au poste de président du Comité national démocrate, à la suite de ses commentaires concernant la politique américaine envers Israël.

Un enregistrement audio datant de 2010 a été publié mardi sur le site Investigative Report on Terrorism, dans lequel Ellison, s'adressant à un investisseur privé, défend que " la politique étrangère des Etats-Unis au Moyen-Orient est gouvernée par ce qui est bon ou mauvais pour un pays de 7 millions d'habitants", sous-entendu à Israël.

"Une région de 350 millions (de personnes) ne tient qu'à un pays (qui en compte) 7 millions (…) C'est sensé avoir du sens ? Est-ce logique ? Juste ? ", a déclaré Ellison.

À la suite de ces révélations, Ellison a vivement critiqué cette manœuvre qu'il a qualifié de manipulation.

"La publication de cette bande audio a été éditée de manière sélective et est hors contexte", a-t-il déclaré tout en dénonçant "l'étroite collaboration" de l'administration Obama avec les Frères Musulmans.

"Je me souviens avoir répondu à une question sur comment les Américains avec des origines du Moyen-Orient, peuvent s'engager dans la vie politique d'une manière plus efficace", s'est par la suite, justifié le représentant démocrate.

"Mon conseil est simplement de s'investir. Je pense qu'Israël et que les relations israélo-américaines sont, et devraient être, des considérations fondamentales dans l'élaboration de la politique américaine au Moyen-Orient", a tenu à rappeler Ellison.

Plus tôt jeudi, le directeur de l'ADL, Jonathan Greenblatt a répondu à la polémique.

ADL

"Ces mots laissent entendre que la politique étrangère des Etats-Unis est basée sur des intérêts spécifiques à une religion au lieu de se baser simplement sur les meilleurs intérêts pour les Etats-Unis", a souligné Greenblatt.

"De plus, de manière intentionnelle ou non, ces mots font planer l'ombre d'un vieux stéréotype sur le contrôle des Juifs au gouvernement, un mythe nocif qui persiste dans une partie du monde ou les intolérances prospères, mais cela n'a pas sa place dans une société ouverte comme les Etats-Unis".

Malgré le discours du directeur de l'ADL, le député juif, Chuck Schumer, a réaffirmé sont soutient envers la candidature d'Ellison au Comité national démocrate (CND), affirmant la position pro-israélienne du démocrate.

1 Commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte