Quantcast

USA : le secrétaire d'Etat promet de soutenir Israël et fustige Kerry

Former ExxonMobil CEO Rex Tillerson appears before the Senate Foreign Relations Committee on January 11, 2017
CHRIS KLEPONIS (AFP)
M. Tillerson soutient la solution à deux États, mais cela pourrait "prendre une génération"

Rex Tillerson, Secrétaire d'Etat nommé par Donald Trump a exprimé mercredi son soutien à la solution à deux États, mais a prévenu que cette initiative pourrait "prendre une génération".

Le président élu des Etats-Unis, Donald Trump, a condamné mercredi la Maison Blanche pour ne pas avoir mis leur veto à une résolution de l'ONU condamnant les implantations israéliennes, provoquant la colère de l'Etat hébreu.

L'ex-PDG d'ExxonMobil a déclaré devant le Congrès que la résolution 2334 était "inutile" et "sapait" les conditions pour envisager sereinement la poursuite des pourparlers de paix.

Il a également ajouté que le discours du secrétaire d'État John Kerry critiquant la politique du gouvernement israélien était "assez troublant".

"Bien que la direction palestinienne ait dénoncé la violence, renoncer à elle est une chose, prendre des mesures sérieuses pour l'empêcher en est une autre," a-t-il martelé.

"L'autorité Palestinienne doit agir pour interrompre ou prévenir les attaques avant "toute discussion productive autour des implantations," a-t-il insisté.

Selon M. Tillerson, la solution à deux Etats demeure "le rêve de n'importe qui" mais a fait part de son scepticisme au sujet de sa viabilité.

"Il reste à voir si cela pourrait être une réalité. Parfois, il faut une autre génération qui ne porte pas tous les bagages du passé."a-t-il considéré.

Il a par ailleurs indiqué que "les Etats-Unis ne seraient probablement jamais amis avec la Russie", alors que le président élu s'est prononcé en faveur d'un rapprochement avec Moscou.

Commentaires

(1)
SOVLANI

Vous essayez toujours de chercher des poux là où il n'y en a pas! Par contre là aussi l'oubli de Monsieur Kerry va très vite arriver!On ne verra plus sa tête en une des journaux, quel soulagement!

8Article précédentDonald Trump dénonce les "fausses informations" le liant à Moscou
8Article suivant"Les fuites sur les liens Trump - Moscou ne viennent pas du renseignement"