Quantcast i24NEWS - Manifestation contre la politique des USA et d'Israël en matière d'immigration

Manifestation contre la politique des USA et d'Israël en matière d'immigration

American-Israelis and African asylum seekers protest US and Israeli immigration policies at the US embassy in Tel Aviv on January 29, 2017
Jessi Satin/ i24news
"Nous ne sommes pas un lieu où règne la peur. Tout le monde est le bienvenu ici!"

"Quand les réfugiés sont attaqués, que faisons-nous? On se bat !"

"Ce n'est pas un lieu où règne la peur. Tout le monde est le bienvenu ici!"

"Hey Trump, Hey Bibi, au cas où vous l’ignoriez, bienvenue à la résistance du peuple!"

Ce ne sont là que quelques-uns des slogans scandés par une foule d'Israélo-américains et de demandeurs d'asile africains devant l'ambassade américaine à Tel-Aviv dimanche soir en signe de protestation contre les politiques américaines et israéliennes en matière de réfugiés et d'immigration.

Jessi Satin/ i24news

Le président des États-Unis, Donald Trump, a signé vendredi un décret radical qui suspend les arrivées de réfugiés pendant au moins 120 jours, et prévoit une interdiction de territoire de trois mois pour les voyageurs iraniens, irakiens, libyens, somaliens, soudanais, syriens et yéménites. Cette décision a suscité de vives protestations à travers les États-Unis, où des manifestants se sont rassemblés dans les principaux aéroports du pays, et où des associations des Droits de l'Homme ont formé un recours juridique à cette législation.

Par ailleurs, fidèle à sa promesse de campagne, Trump a ordonné la semaine dernière à des responsables américains de commencer à concevoir et à construire un mur de 3.200 kilomètres qui s’étendrait sur tout le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Samedi, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a exprimé son soutien au projet de Trump, écrivant dans un tweet: "Le président Trump a raison. J'ai construit un mur le long de la frontière sud d'Israël. Il a stoppé toute immigration illégale. Grand succès. Bonne idée".

Jessi Satin/ i24news

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/136228-170128-netanyahou-soutient-trump-pour-son-projet-de-construction-d-un-mur

Israël a commencé à construire la barrière le long de sa frontière sud avec l'Egypte en 2010 alors que des milliers de réfugiés africains traversaient Israël. Quelque 12 000 personnes ont traversé la frontière égyptienne en Israël en 2010, selon les statistiques de l'armée. Après la fin des travaux en 2014, ce nombre a chuté à 200 traversée en 2015, pour atteindre zéro traversée entre avril et octobre 2016, selon l'Autorité de Population et d'Immigration du ministère de l'Intérieur.

À la fin du mois de septembre 2016, quelque 40.721 demandeurs d'asile, entrés en Israël sans permis, vivaient dans le pays, dont 29 367 érythréens, 8 066 soudanais, 2 780 d'autres pays africains et 508 du reste du monde, a déclaré l'Autorité de l’immigration.

La plupart des migrants africains en Israël demandent l'asile. Pourtant, moins d'un pourcent ont obtenu le statut de réfugié.

En vertu de la loi anti-infiltration israélienne, les "infiltrés" - un terme gouvernemental pour désigner les migrants illégaux - peuvent être détenus dans le centre de détention de Saharonim jusqu’à trois mois, après quoi ils sont transférés au centre de détention de Holot dans le désert du Néguev pour une période allant jusqu'à 20 mois.

Jessi Satin/ i24news

"Nous protestons pour les droits des réfugiés en Israël et aux Etats-Unis, et partout dans le monde", a déclaré l'américano-israélien Elliot Glassenberg à i24NEWS.

"Nous sommes ici en tant qu’êtres humains, Américains, Israéliens, réfugiés, de tout genre et de toutes les couleurs pour dire que les êtres humains dans le monde ont besoin de travailler ensemble pour se soutenir mutuellement, pour faire face à la crise des réfugiés, pas en empirant les choses ou en ne faisant pas face à nos responsabilités, ou en les laissant à d’autres ou en fermant nos frontières et arrêtant et expulsant les réfugiés comme les Etats-Unis et Israël sont tous les deux en train d’essayer de faire".

S'exprimant au sujet du tweet de Netanyahou visant à apporter son soutien à Trump pour la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique, Glassenberg a dit que cela "n'est pas une surprise."

«Il est intéressant de constater que si l'ensemble de la communauté juive américaine est unie en faveur des réfugiés, Bibi est en faveur de Trump, ce qui nous amène à nous demander de quel côté est Bibi", a-t-il affirmé, se référant au Premier ministre par son surnom. "Est-il du côté du peuple juif, du judaïsme et des valeurs juives ou est-il du côté de Trump et cherche à se maintenir au pouvoir?"

Jessi Satin/ i24news

Teklit Michael, un demandeur d'asile d'Erythrée, a expliqué à i24NEWS qu'il s'est joint à la manifestation pour défendre la protection des réfugiés dans le besoin. Le régime du président érythréen Issaias Afeworki est considéré comme l'un des plus répressifs dans le monde.

"Je suis ici pour défendre la protection parce que tous ces gens fuient des régimes dictatoriaux - au Soudan, dans des zones de guerre comme le Yémen et en Libye et en Syrie", a-t-il expliqué. "Ces gens ont besoin de protection. Peu importe qu'ils soient musulmans ou chrétiens ou juifs ou non-croyants".

«Personne ne choisit la famille ou la religion dans laquelle il est né", poursuit-il, ajoutant que «tout cela relève des besoins humains et de la nature humaine".

Environ 40 personnes se sont jointes à Glassenberg et Michael. Elles portaient des pancartes sur lesquelles figuraient les slogans "jamais plus" -une référence à l'Holocauste-, "les réfugiés sont les bienvenus" et «tous les murs doivent tomber".

Jessi Satin/ i24news

En face des manifestants, un petit groupe de quatre ou cinq Israéliens se sont rassemblés, tenant un drapeau israélien et se sont engagés dans un débat avec les manifestants.

L'un des Israéliens, Inbal Ben Shitrit, a donné un aperçu des raisons pour lesquelles de nombreux Israéliens sont en faveur de lois strictes en ce qui concerne les réfugiés et les immigrants venant en Israël.

"Je passais et je les ai entendus parler de l'Holocauste et scander ‘plus jamais ça’", a-t-elle dit à i24NEWS. «’Plus jamais ça' fait référence à quelque chose qui a eu lieu il y a 70 ou 80 ans, et où six millions de Juifs sont morts juste parce qu'ils étaient juifs, et cela me gêne".

"Nous sommes Juifs et nous possédons ce petit pays, entouré de pays musulmans, et ils veulent amener les musulmans ici, les réfugiés ici, pas en Egypte, au Liban ou en Jordanie… Je ne pense pas que ce soit approprié", a-t-elle continué. "Si tout se passait comme ils le souhaitent, nous aurions un très gros problème, je pense. Nous ne serions plus que très peu de Juifs et il y aurait beaucoup de musulmans. Alors vous verriez (à nouveau) un Holocauste", a-t-elle conclu.

Jessi Satin est reporter-journaliste pour i24News, et photographe.

Commentaires

(4)

Vous faites tout un article pour 40 personnes qui mettent leur dogme de gauchiste au dessus de la sécurité d israel. Ils ne se souviennent pas qu en 40 les juifs d Allemagne n ont trouvé asile nulle part dans le monde y compris en Amérique démocrate Et ont été renvoyés en Allemagne où ils ont été dirigés durectelent sur les camps de la mort. Ces gens sont ureesponsables Et vous leur donnez une grande place alors qu ils ne représentent QUe certains juifs américains démocrate dépités d avoir perdu . Pas si démocrates d ailkeurs Car ils refusent ke verdict des urnes . La politique de votre chzune est claire : anti Trump. Anti Netanyahou Et pratiquement quoique vous disiez contre Israel Car vous savez très bien que des qu il y aura bcp de musulmans en Israël , Israel disparaîtra.et les juifs du monde seront en danger . C est la politique de BFM Et ce n est pas étonnant car vous avez le même patron . Je ne sais pas ce qu il cherche et je ne le comprends pas . Serait il un nouveau Soros ? Je ne veux pas y croire .

La conclusion de cette dame à la fin de l'article est parfaitement réaliste. Affligeante réalité...surtout pour les pro immigrations sans discernement. Je l'ecris conscient d'être moi même immigré et fils d'immigré.

Au secours, Astérix et Obélix, ils sont fous ces gauchistes!

Quand moise a émigré vers ce qu'est aujourd'hui le royaume de David , était il considéré comme un migrant? Quand les juifs européens ont émigré vers les pays arabes qui les ont protégé contre la folie judéo-chrétienne du 20eme siècle étaient ils migrants ? Pour demander de l'aide vous êtes les premiers. Pour en donner il n'y a plus personne. Que vous apprend on dans les yeshivas?

8Article précédentTrump va donner 30 jours à ses généraux pour un plan contre l'EI
8Article suivantDécret anti-immigration: Starbucks et Airbnb offrent emplois et hébergement aux réfugiés