Quantcast i24NEWS - Une décision sur une enquête sur Hillary Clinton sera "prise rapidement"

Une décision sur une enquête sur Hillary Clinton sera "prise rapidement"

Hillary Clinton was at Georgetown University to present awards to four Colombians who helped advance the role of women in peace and security
Brendan Smialowski (AFP)
Le président Trump a réclamé à de nombreuses reprises qu'elle soit poursuivie en justice

Le ministre américain de la Justice Jeff Sessions a assuré mardi vouloir une décision "rapide" sur la nomination d'un procureur spécial pour enquêter Hillary Clinton, une requête de longue date du président Donald Trump, lui-même enlisé dans l'affaire russe.

"Vous pouvez être certain que (cette décision) sera prise sans influence politique, correctement et de manière appropriée", a déclaré Jeff Sessions pendant une audition devant la Commission des affaires judiciaires de la Chambre des représentants.

Donald Trump a réclamé à de nombreuses reprises que son ancienne adversaire à l'élection présidentielle Hillary Clinton soit poursuivie en justice, allant même jusqu'à reprocher à son ministre de la Justice son inaction en la matière.  

Dans une lettre adressée à la Commission des affaires judiciaires de la Chambre - et publié lundi par plusieurs médias américains - le ministère de la Justice assurait que des procureurs fédéraux sont en train d'examiner l'opportunité de nommer un procureur spécial pour se pencher en particulier sur la Fondation Clinton ou sur l'utilisation par Hillary Clinton d'un serveur privé de messagerie électronique quand elle était secrétaire d'Etat de Barack Obama.

Le ministère de la Justice s'intéresse aussi à la vente de la société canadienne Uranium One, détenant des mines américaines, au groupe public russe Rosatom en 2010. Donald Trump a accusé Mme Clinton de collusion avec la Russie dans cette transaction.

L'opposition démocrate accuse la Maison Blanche de vouloir allumer des contre-feux à l'affaire des liens présumés entre la Russie et la campagne Trump. 

La nomination d'un procureur spécial pour enquêter sur la rivale vaincue de Donald Trump serait de nature "à précipiter la fin du ministère de la Justice en tant qu'institution indépendante", s'est alarmé sur Twitter l'élu démocrate Adam Schiff, membre de la commission du Renseignement de la Chambre.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(2)

Ouf, enfin... Voilà plusieurs mois que j'écris des posts pour dénoncer l'inertie de la justice envers Hillary, et le lynchage quotidien de Trump, traqué dans une interminable chasse à l'homme, pour des accusations toujours non prouvées, malgré les énormes moyens déployés pour prouver des faits qui n'existent pas (fake news/infaux) avec l'appui massif de certains médias, CNN et NYT en tête... La première affaire pour laquelle la Justice pourra lui demander des comptes concerne ses courriels non sécurisés qui auraient dû la conduire au Tribunal dont elle a été exemptée, suite à des interventions occultes sous l'administration Obama, de Loretta Lynch/Justice et James Comey/FBI... La deuxième affaire concerne la vente d'uranium à la Russie, connue sous le code "Uranium One" pour laquelle elle est soupçonnée d'avoir touché des millions de dollars pour la fondation Clinton, tandis que Bill, son époux, a reçu 500.000 dollars pour une conférence qui a duré une vingtaine de minutes... Les "Démocrates" vont peut-être recevoir bientôt, des retours de boomerangs qu'ils avaient lancé sur Trump... Le début d'épisodes peu glorieux de l'arroseur arrosé ?????

Dallas cet univers impitoyable... début du deuxième épisode .

8Article précédentDonald Trump Jr révèle ses échanges avec Wikileaks lors de la campagne présidentielle
8Article suivantAu moins quatre morts lors d'une fusillade dans une école de Californie