Amérique

Jim Clancy
Jim Clancy a accusé Israël d'ëtre indirectement responsable de l'attaque contre Charlie Hebdo

Un des plus anciens présentateurs de la chaîne américaine d'information CNN, Jim Clancy, a démissionné vendredi après une série de tweets dans lesquels il se moquait de messages pro-israéliens sur le massacre au journal Charlie Hebdo, selon l'Agence télégraphique juive (JTA) citant le site AdWeek.

CNN et Clancy, qui travaillait pour la chaîne depuis 34 ans, n'ont pas souhaité s'exprimer sur les raisons du départ.

Bien que le compte Twitter de Clancy n'existe plus depuis jeudi, les tweets incriminés ont été conservés sur plusieurs sites.

Le 7 janvier, jour de l'attaque contre Charlie Hebdo, Clancy postait un tweet dans lequel il écrivait que les caricatures de l'hebdomadaire satirique français ne se moquaient pas du prophète Mahomet.

"Les caricatures ne se sont jamais moquées du prophète. Elles se moquaient de la manière dont des lâches ont essayé de fausser sa parole. Faites attention".

"Contesté sur l'exactitude de la déclaration par Oren Kessler, le directeur-adjoint de la Recherche à la Fondation pour la Défense des Démocraties, Clancy a réagi en écrivant : "Hasbara?".

La "Hasbara" est le terme en hébreu pour décrire les efforts de relations publiques de l'Etat d'Israël à l'étranger.

Durant le débat qui s'en est suivi, Clancy a fait valoir que "les voix pro-israéliennes tentent de nous convaincre que les caricaturistes étaient vraiment islamophobes et il a accusé plusieurs utilisateurs de Twitter de faire partie de la campagne de relation publique d'Israël. Il a accusé Israël et les militants sionistes d'être indirectement responsables de l'attaque contre Charlie Hebdo.

Clancy a interpellé plusieurs abonnés fustigeant la "Hasbara", dans des termes décousus mettant également en cause les handicapés.

Jay Ruderman, président de la Ruderman Foundation Family qui s'occupe de la défense et de l'insertion des handicapés, a exigé des excuses de CNN et de Clancy sur ses propos controversés contre les handicapés.

Ruderman a déclaré que le terme "infirme", utilisé dans un de ses tweets par Clancy traduisait son manque de sensibilité.

Certains usagers twitter ont évoqué que Jim Clancy aurait "forcé" sur la boisson au moment où il a écrit les tweets controversés.

De 1982 à 1986 Jim Clancy a été le correspondant de CNN à Beyrouth, Francfort, Rome et Londres. Durant cette période, il s'est vu décerner le prix George Polk pour ses reportages sur le génocide au Rwanda, le prix DuPont-Columbia pour sa couverture de la guerre en Bosnie et le Emmy Award pour ses reportages sur la famine en Somalie et ce même prix en 2012 pour la couverture du Printemps arabe en Egypte.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte