Europe

Le Lord Chancelier et le secrétaire d'État à la Justice du Royaume-Uni Michael Gove
Le ministre britannique de la Justice et le ministre allemand des AE s'opposent à l'antisémitisme à Berlin

Le ministre de la Justice britannique, Michael Gove, a vivement critiqué mardi le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions Mouvement), l'accusant de diffuser des mensonges antisémites et d'utiliser des méthodes d'apartheid contre Israël.

"Israël fait face à une attaque systématique de préjugés contre son existence. Le mouvement BDS qui prétend œuvrer contre l'apartheid utilise rétrospectivement ces mêmes méthodes lorsqu'elle appelle au boycott des universitaires juifs et des commerces juifs" a déclaré Gove lors d'une conférence internationale sur l'antisémitisme à Berlin.

"Il est de notre devoir de faire preuve de solidarité envers les Juifs et de les soutenir dans leur droit à la souveraineté nationale", a-t-il ajouté.

Les ministères britanniques des Affaires étrangères et de la Justice travaillent ensemble afin de limiter la possibilité d'accuser des responsables israéliens arrivant au Royaume-Uni de crimes de guerre, a indiqué Gove à l'ancienne ministre israélienne de la Justice, Tzipy Livni.

"L'antisémitisme est un prétexte pour critiquer la politique israélienne", a déclaré Livni. "Le mouvement BDS réussit car les gens ne réalisent pas que cette organisation existe non pas pour aider les Palestiniens, ni pour protester contre la politique israélienne, mais plutôt pour s'opposer complètement à l'existence de l'Etat d'Israël. Au lieu de donner au BDS la possibilité d'isoler Israël, nous devrions isoler le BDS." a-t-elle poursuivi.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, qui s'est exprimé en premier durant la convention, a exprimé son émoi face à la vague d'antisémitisme qui a déferlé sur l'Allemagne lors de l'opération israélienne "Bordure protectrice" dans la bande de Gaza il y a deux ans.

"Les dramatiques violences militaires à Gaza ne justifient pas l'explosion de l'antisémitisme comme ce qui a été vu", a-t-il affirmé. "Ceux qui vivent avec nous à court ou à long terme doivent comprendre que l'antisémitisme est contraire à notre constitution, contre notre civilisation. Mais aussi contre tout ce que nous croyons et contre tout ce que nous avons appris. Venir vivre en Allemagne signifie reconnaître la nécessité de lutter contre l'antisémitisme car il est inacceptable de lui donner une voix" s'est-il exclamé.

"Il n y a pas de place pour l'antisémitisme dans notre compréhension d'une Allemagne libre, démocratique et tolérante." a-t-il conclu.

A lire: Londres: Le métro inondé d'affiches anti-Israël par le mouvement BDS

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte