"La question israélo-palestinienne est un enjeu de mobilisation" (Clavreul)

Gilles Clavreul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme était l'invité de Paul Amar le 29/06/2016
i24NEWS
Gilles Clavreul est l'invité de Paul Amar

Gilles Clavreul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, revient mercredi sur l'antisémitisme en France dans Paris/Jaffa présenté par Paul Amar.

Les actes antisémites, antimusulmans et racistes ont connu une baisse significative ces douze derniers mois par rapport à la période précédente, a-t-on appris jeudi auprès de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme (Dilcra).

Les actes antisémites ont reculé de 59% entre mai 2015 et avril 2016 par rapport aux 12 mois précédents, les actes antimusulmans de 29% et les actes racistes de 35%, a-t-on indiqué de même source.

Ces chiffres concernent le total des actions (violences physiques, incendies, dégradations...) et menaces (propos, gestes menaçants, injures, inscriptions, etc.) remontées au ministère de l'Intérieur.

M. Clavreul a abordé la question israélo-palestinienne qui est " un enjeu de mobilisation dans le monde occidental en général".

"La question palestinienne est utilisée à des causes qui s'éloignent des intérêts directs des Palestiniens" a-t-il déclaré.

"Chaque citoyen de la République doit être défendu de la même façon avec autant d'attention et de rigueur " a-t-il rappelé.

La tragédie à Orlando a suscité un déferlement de haine sur les réseaux sociaux : "ces haines antisémites, racistes et homophobes sont connectées les unes avec les autres." a-t-il considéré.

Commentaires

(0)
8Article précédentFrance: enquête après des nouvelles menaces de mort visant Charlie Hebdo
8Article suivantAllemagne: le drapeau du Hezbollah interdit pour la marche anti-Israël