Quantcast i24NEWS - Affaire Théo: 25 nouvelles interpellations pour violences urbaines

Affaire Théo: 25 nouvelles interpellations pour violences urbaines

La police devant la Cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois, le 7 février 2017
GEOFFROY VAN DER HASSELT (AFP)
Les 4 fonctionnaires qui ont procédé à l'interpellation ont tous été suspendus par le ministre de l'Intérieur

Vingt-cinq personnes ont été interpellées jeudi soir en Seine-Saint-Denis, dont une à Aulnay-sous-Bois, après une nouvelle nuit de violence consécutive au viol présumé de Théo lors d'une arrestation brutale, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

La nuit de jeudi a vendredi a été "comparable à la nuit précédente", avec des incidents "éparpillés" sur le département, a indiqué une source policière.

Quelques véhicules et poubelles ont été incendiés à Tremblay-en-France, Pierrefitte, Bobigny, Noisy-le-Grand notamment. Il y a également eu des "jets de projectiles", qui n'ont pas fait de blessés, a précisé cette source.

Selon une autre source policière, les jets de projectiles et les voitures brûlées étaient toutefois "en nette baisse".

Dix-huit personnes ont été interpellées, a indiqué la préfecture de police de Paris.

Théo, jeune homme de 22 ans dit avoir été victime le 2 février d'un viol avec une matraque télescopique au cours d'une interpellation violente aux 3.000, une cité d'Aulnay-sous-Bois. Toujours hospitalisé en raison de graves blessures dans la zone rectale, il s'est vu prescrire 60 jours d'incapacité totale de travail (ITT).

Dimanche, l'un des quatre fonctionnaires ayant procédé à l'interpellation a été mis en examen pour viol. Les trois autres pour violences. Ils ont tous été suspendus par une décision du ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux.

Les enquêteurs de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), chargés de mener l’instruction ont retenu la thèse de l’accident dans un rapport transmis dimanche matin à la juge en charge du dossier, et ont réfuté la thèse selon laquelle ils auraient commis un "viol délibéré", selon l'Express.

Commentaires

(0)
8Article précédentCharles et Marie Fillon entendus à Nanterre par les enquêteurs
8Article suivantMarine Le Pen opposée à la double nationalité franco-israélienne