Quantcast i24NEWS - Tel Aviv: la mairie aux couleurs britanniques, le monde derrière les Londoniens

Tel Aviv: la mairie aux couleurs britanniques, le monde derrière les Londoniens

La mairie de Tel Aviv, après l'attaque de Londres, le 22 mars 2017
Les dirigeants du monde entier ont condamné l'attaque et fait part de leur soutien à la Grande-Bretagne

Voici les principales réactions à l'attentat perpétré près du Parlement de Westminster à Londres mercredi, qui a fait quatre morts et au moins quarante blessés, selon la police.

ETATS-UNIS : DONALD TRUMP s'est entretenu par téléphone avec la Première ministre britannique Theresa May, a indiqué le porte-parole du président américain Sean Spicer. "Nous condamnons l'attaque de Westminster, que le Royaume-Uni considère comme un acte de terrorisme, et nous saluons la réponse rapide de la police britannique", a-t-il ajouté, assurant Londres du plein soutien de Washington.

Son secrétaire d'Etat REX TILLERSON a présenté au nom des Etats-Unis ses condoléances aux familles des victimes. "Nous condamnons ces actes de violence horribles, et qu'ils aient été perpétrés par des individus dérangés ou par des terroristes, cela ne fait aucune différence pour les victimes".

FRANCE : FRANCOIS HOLLANDE : "Nous exprimons au nom de la France toute notre solidarité et tout notre soutien au peuple britannique et à la Première ministre Theresa May, qui était à la Chambre des Communes quand ça s'est produit et a été amenée à quitter précipitamment les lieux". "Le terrorisme nous concerne tous. La France, qui a été si frappée ces temps derniers, peut savoir ce que le peuple britannique a comme souffrance aujourd’hui", a ajouté le président français. "C’est au niveau européen qu’il faut s'organiser" pour affronter la menace terroriste.

ISRAËL : Le président israélien REUVEN RIVLIN a indiqué sur Tweeter que les pensées de l'Etat hébreu vont vers le peuple de Londres. "Nos pensées sont avec les Londoniens. Le terrorisme est une menace pour nous tous et nous devons rester unis contre lui", a--t-il écrit

La vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely s'est entretenu avec l'ambassadeur britannique David Quarrey, actuellement à Londres, et a fait part de son émotion.

"Lorsqu'une attaque du genre que nous connaissons ici en Israël a lieu à Londres, chaque Israélien sent que son cœur est blessé et qu'il partage la douleur ressentie par les citoyens de Grande-Bretagne, et nous serons tous unis dans la guerre contre le terrorisme".

La mairie de Tel Aviv a par ailleurs revêtu les couleurs du drapeau britannique mercredi soir.

ALLEMAGNE : ANGELA MERKEL a apporté mercredi son soutien aux "amis britanniques et à tous les habitants de Londres". "Bien que l'arrière-plan de ces actes ne soit pas encore précis, je réaffirme que l'Allemagne et ses citoyens se tiennent fermement et résolument aux côtés des Britanniques dans la lutte contre toute forme de terrorisme", a déclaré la chancelière allemande dans un communiqué.

RUSSIE: Le ministère russe des Affaires étrangères, via sa porte-parole Maria Zakharova, sur la chaine Rossiya 24: "Nous présentons évidemment nos condoléances et notre compassion à tout ceux qui sont morts. Nous ne soutenons et ne soutiendrons jamais le terrorisme. Nous considérons cela comme un mal auquel il est nécessaire de résister collectivement. Et en ce moment, comme toujours, nos cœurs sont avec les Britanniques et nous partageons leur douleur".

UE: Le président de la Commission européenne JEAN-CLAUDE JUNCKER: "je suis bouleversé aujourd'hui, et le fait que le jour même (du premier anniversaire des attentats de Bruxelles) quelque chose de similaire se produise à Londres, et contre Londres, me place vraiment dans la situation de celui qui n'a pas assez de mots (...) pour dire ce que je ressens profondément".

BELGIQUE : Le Premier ministre belge CHARLES MICHEL, au jour anniversaire des attentats de Bruxelles, sur Twitter: "Nos condoléances vont vers ceux qui sont en deuil et tous ceux qui sont touchés par #London. La Belgique se tient aux côtés (du Royaume-Uni) dans le combat contre le terrorisme."

TURQUIE: Le Premier ministre turc BINALI YILDRIM dans une interview à la télévision Kana17: "Le terrorisme est une catastrophe mondiale, (que) tous les pays devraient combattre". Son ministre des Affaires étrangères MEVLUT CAVUSOGLU, sur Twitter : "Ayant souffert de nombreuses fois d'attaques similaires, la Turquie et le peuple turc partagent la douleur du Royaume-Uni et de son peuple".

Commentaires

(0)
8Article précédentAttaque de Londres: 3 lycéens de Concarneau blessés dont deux grièvement
8Article suivantPlusieurs économistes inquiets face à la sortie de l'euro promise par Le Pen