Quantcast

L'"effet Macron" hisse la France en tête du classement "soft power"

Les partisans d'Emmanuel Macron, élu président, rassemblés au Louvre, le 7 mai 2017 à Paris
Eric FEFERBERG (AFP)
La France demeure également la première destination touristique mondiale,

La France a pris cette année la tête du classement des nations les plus influentes au monde en matière de "soft power", détrônant les Etats-Unis notamment grâce à l'élection du président Emmanuel Macron, selon une étude publiée mardi.

L'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche fait en revanche tomber les Etats-Unis de la première place en 2016 à la troisième marche du podium, derrière la France et la Grande-Bretagne, selon cette étude menée par le Centre de diplomatie de l'Université de Californie du Sud et le cabinet de conseil en communication Portland.

L'Allemagne est quatrième du classement, suivie par le Canada en cinquième position.

Le "soft power" désigne la capacité d'influence et de persuasion d'un État, de ses acteurs politiques, économiques et culturels sur la scène internationale, en excluant tout moyen militaire.

L'étude établit un classement en fonction de plusieurs critères-clés, comme l'opinion internationale du pays, le réseau diplomatique, l’influence numérique ou encore la perception de l’accueil touristique des étrangers.

Ian KINGTON (POOL/AFP)

L'ascension de la France de la 5e à la première place du classement en un an s'explique en partie par le "dynamisme apporté par l'élection d'Emmanuel Macron", centriste pro-européen devenu à 39 ans en mai dernier le plus jeune président de l'Histoire de France, note l'étude. 

Toutefois, "cette montée en puissance sur la scène internationale de la France n'aurait pu se concrétiser sans les atouts historiques du pays, comme son réseau diplomatique qui compte parmi les meilleurs au monde", soulignent les auteurs de l'étude.

La France demeure également la première destination touristique mondiale, avec 82,5 millions de visiteurs l'an dernier, malgré les attentats qui ont fait 230 morts sur son sol depuis 2015, notent-ils. 

"L’Europe a repris confiance alors que le soft power asiatique se développe. En parallèle, le désir de Donald Trump de faire passer 'l’Amérique d’abord' continue de miner le soft power américain", commente Joseph Nye, professeur à Harvard et théoricien américain du "soft power", cité dans le communiqué.

Commentaires

(1)

il y a 2,4 milliards d'année la vie anaérobique qui libérait l'oxygène dans les océans avait finit par épuiser le fer qui permettait de fixer ce dernier alors survint une catastrophe écologique connue sous le nom de "la grande oxydation". l'oxygène libéré modifia l'ancienne atmosphère transformant la terre en une boule de glace pendant 300 millions d'années . on appelle cet épisode "glaciation huronienne" un épisode similaire "glaciation Varanger" réapparu il y a 700 millions d'années les 600 millions d'années qui suivirent furent marqués par plusieurs catastrophes climatiques en partie liés a des comètes il y a 200 000 ans un événement glaciaire réduit le nombre de femmes à quelques milliers . les européens descendent de sept Ève survivantes que l'on peux identifier par l' ADN mitochondrial transmis uniquement par la mère les contradicteurs du réchauffement climatique d'origine humaine se basent sur ce genre d'arguments. Mais la Mesure du CO2 des glaces arctiques et antarctique permet de bâtir des modèles irréfutables ; le plus pessimiste tient compte de la libération de l'hydrate de méthane des fonds océanique Dans la première moitié du siècle dernier les hommes ont vécu dans la peur des grandes guerres ; dans la seconde moitié dans la crainte d 'une apocalypse nucléaire. Ce siècle sera marqué par les anciennes peurs auxquelles se cumuleront le risque du réchauffement climatique , le développement des intelligences artificielles (qui après avoir remodelé nos civilisations pourront les anéantir), les armes nano technologique de destruction massives que pourront acquérir des états peu scrupuleux ou des groupes terroristes Avec l'atome les trois autres risques pourraient expliquer en partie le paradoxe de Fermi sur la pérennité d'une espèce intelligente Emmanuel Macron a choisit de porter le premier fardeaux au nom de l'humanité afin que ce siècle qui marche vers nous ne puisse engendrer cette semence meurtrière

8Article précédentLa préfecture de police de Paris veut renforcer la sécurité des touristes
8Article suivantJean-Marie Le Pen devant la justice pour "provocation à la haine raciale"