Quantcast i24NEWS - Les forces de sécurité "ont fait leur devoir" en Catalogne (Rajoy)

Les forces de sécurité "ont fait leur devoir" en Catalogne (Rajoy)

Mariano Rajoy
AFP
Le chef du gouvernement a par ailleurs affirmé que l'Etat de droit avait prévalu en Catalogne

Les forces de sécurité "ont fait leur devoir" en Catalogne et "respecté le mandat de la justice" qui avait interdit le référendum d'autodétermination organisé par les dirigeants séparatistes, a déclaré dimanche le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

"Il aurait été plus facile pour tous de regarder de l'autre côté", a ajouté le dirigeant conservateur. La consultation constituait une "véritable attaque contre l'Etat de droit (...) à laquelle l'Etat a réagi avec fermeté et sérénité".

Le chef du gouvernement a par ailleurs affirmé que l'Etat de droit avait prévalu en Catalogne en empêchant la tenue du référendum.

"Aujourd'hui, il n'y a pas eu de référendum d'autodétermination en Catalogne. L'Etat de droit reste en vigueur avec toute sa force", a fait savoir le dirigeant conservateur lors d'une allocution télévisée.

PIERRE-PHILIPPE MARCOU (AFP)

Au moins 92 personnes ont été blessées dimanche dans des heurts quand la police a voulu empêcher la tenue du référendum, ont annoncé les services de santé de la région.

Une porte-parole a précisé que les services de santé avaient "accueilli 337 personnes dans les hôpitaux et centres de santé".

Le ministère de l'Intérieur a fait état de son côté de neuf policiers et deux gardes civils blessés.

Dès l'aube, des centaines de personnes s'étaient massées devant les bureaux de vote prévus par l'exécutif catalan pour la tenue d'un référendum d'autodétermination que la justice a interdit.

Commentaires

(0)
8Article précédentCatalogne: la police tirs sur des manifestants à Barcelone, 38 blessés
8Article suivantCatalogne/référendum: le match Barcelone-Las Palmas joué à huis clos