Quantcast i24NEWS - Allemagne: nouvelle défection d'un député d'extrême droite

Allemagne: nouvelle défection d'un député d'extrême droite

Launched as a populist anti-euro party in 2013, Germany's AfD has veered sharply to the right since
John MACDOUGALL (AFP/File)
Il s'agit de la deuxième défection depuis les élections allemandes remportées par Angela Merkel

L'un des fondateurs de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), Mario Mieruch, a annoncé mercredi qu'il ne siègerait pas avec son groupe dans la chambre des députés, un nouveau coup dur pour le parti d'extrême droite en pleine recomposition.

"Je quitte le groupe parlementaire de l'AfD avec effet immédiat", a-t-il expliqué au journal Bild et confirmé par l'AFP, afin de rester "crédible et intègre" auprès de ses électeurs.

Il a justifié son choix par la dérive trop droitière de son parti "que beaucoup en son sein observent avec préoccupation en espérant depuis trop longtemps qu'elle ne sera pas définitive".

Mieruch a par ailleurs précisé que selon lui, l’AfD ne s'est également pas suffisamment éloigné des commentaires du membre du parti, Bjoern Hoecke, qui a qualifié le mémorial de la Shoah de Berlin d'un "monument de la honte".

Jusqu'alors représentant du parti en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, M. Mieruch est le deuxième élu de l'AfD, sur les 94 qui ont fait leur entrée historique à la chambre des députés lors des législatives du 24 septembre, à faire défection.

Dès le lendemain de son élection, Frauke Petry avait annoncé qu'elle ne siègerait pas dans le groupe parlementaire du parti qu'elle co-dirigeait pour en dénoncer la dérive, une radicalisation illustrée par des propos très controversés sur les crimes nazis et les musulmans. Elle a depuis quitté l'AfD.

M. Mieruch est considéré comme un proche du député européen Marcus Pretzell, l'époux de Mme Petry qui a lui aussi claqué la porte de l'AfD après les élections.  

L'AfD, créé en 2013, est secoué par des rivalités internes permanentes entre un courant national-libéral en perte de vitesse, qu'incarnait Frauke Petry tout comme Mario Mieruch, et un autre, identitaire et extrémiste, qui paraît avoir pris le dessus à l'occasion des législatives.

Petry et Mieruch n'ont pas encore précisé s'ils allaient ou non travailler ensemble à la chambre des députés.

Commentaires

(0)
8Article précédentLe président catalan accuse le roi d'ignorer des millions de Catalans
8Article suivantCatalogne: les séparatistes menacent de proclamer l'indépendance