Quantcast i24NEWS - Le patriotisme n'est pas une idée du passé mais de l'avenir (Philippot à i24NEWS)

Le patriotisme n'est pas une idée du passé mais de l'avenir (Philippot à i24NEWS)

Florian Philippot, président du parti "Les Patriotes" dans "Conversations avec Anna Cabana" sur i24NEWS le 17.10.2017
i24NEWS
"On veut prendre le meilleur de la droite et le meilleur de la gauche"

"Je veux montrer que le patriotisme n'est pas une idée du passé mais de l'avenir", a déclaré mardi soir Florian Philippot, président du parti "Les Patriotes" sur i24NEWS.

L'ex-numéro 2 du Front national a présenté son propre mouvement qui compte près de 4.000 membres.

"Nous sommes déjà assez nombreux, on est en forte croissance. J'ai transformé l'association en un mouvement politique pour en faire quelque chose de très différent, je veux rendre le patriotisme crédible", a-t-il affirmé.

Interrogé sur les ambitions du parti, il affirme "rêver qu'enfin le patriotisme français, dont je pense est majoritaire dans l'opinion publique, ait une force suffisamment crédible, professionnelle, travailleuse, sérieuse et moderne pour pouvoir l'emporter et arranger les affaires de la France".

"Révolutionner la politique"

Selon Florian Philippot, son parti ne se place pas dans un clivage droite-gauche qu'il considère complètement "dépassé".

Le slogan du parti, "le meilleur pour la France" veut illustrer la manière dont il pense que les politiques doivent agir en collaborant pour construire : "sortir de la conception de la vie politique française, où "on entretient, selon lui, artificiellement un climat de guerre civile".

Entre "oppositions", M. Philippot estime qu'ils peuvent travailler ensemble et adopter ce qu'il nomme des "stratégies communes" dans l'intérêt national juste pour faire échec à une mauvaise loi ou pour faire passer autre chose, puis on reprend chacun notre chemin", a-t-il poursuivi.

"On veut prendre le meilleur de la droite et le meilleur de la gauche", a fait savoir le président du parti qui aspire à devenir "une grande force moderne sur tous les sujets."

"Le meilleur de la droite est l'ordre républicain et le meilleur de la gauche est la justice sociale, nous sommes favorables à cela et à l'idée de tous les progrès : technologiques, culturels, économiques ou sociaux", a-t-il exposé.

"Libéré, délivré"

Après 8 ans au sein du Front National, Florian Philippot a claqué la porte du parti le 21 septembre après des "semaines qui ont été dures psychologiquement", a-t-il confié à i24NEWS.

Evoquant sa démission du Front national, M. Philippot a admis voir le parti "partir à la dérive lors du débat et du score décevant".

"Le FN a renoncé à la souveraineté nationale, il a quasiment le même discours que les autres concernant l' UE, ils disent en ce moment comme tout le monde", a-t-il déploré.

"Il n'y a pas de guerre personnelle, il y a eu des mots désobligeants, voir brutaux mais je reste dans une analyse politique, je fais autre chose", a-t-il assuré.

"Le parti est revenu à ses vieux démons et a fait un retour en arrière en faisant revenir d’anciens cadres mégrétistes et en choisissant de se reconcentrer de manière quasi obsessionnelle sur l’immigration", a-t-il constaté.

"Vu l'évolution du FN, ce projet ne réunira pas une majorité de Français," a-t-il répondu à la question de savoir si le parti frontiste avait une chance de remporter la présidentielle de 2022.

M. Philippot compte organiser en novembre un prochain "tour de France" à raison d’au moins un rendez-vous hebdomadaire pour s’appuyer sur les "initiatives locales afin de renouveler et faire gagner le patriotisme français".

"Je vais voir des gens qui veulent s'investir pour la France", a-t-il dit sur i24NEWS

Le président des Patriotes veut avec son parti "organiser des colloques, des événements de terrain, faire venir des personnalités, des experts".

"Je suis réaliste et lucide, c’est une nouvelle aventure, je n’en sous-estime pas les difficultés", avait-il reconnu.

(avec agence)

Revoir l'intégralité de l'intervention de Florian Philippot :




 

Commentaires

(1)

le patriotisme vu par philipot ça fait vieille France n'est ce pas

8Article précédentFrance: dix interpellations dans une enquête sur un projet d'attentat
8Article suivantProcès Merah: "J'ai défendu mon fils" (mère des frères Merah à i24NEWS)