Quantcast i24NEWS - Bagneux: "Cet antisémitisme continue à être là" (E. Korchia à i24NEWS)

Bagneux: "Cet antisémitisme continue à être là" (E. Korchia à i24NEWS)

Stèle d'Ilan Halimi
i24NEWS
Une manifestation contre l'antisémitisme s'est tenue à Bagneux après la profanation de la stèle d'Ilan Halimi

Une manifestation contre l'antisémitisme s'est tenue mardi à Bagneux (Hauts-de-Seine) après la profanation la semaine dernière de la stèle d'Ilan Halimi, posée en hommage à la mémoire de ce jeune Juif tué en 2006 par le "gang des barbares".

Le rassemblement, auquel a participé la maire de la ville, a commencé à 19 heures et a mobilisé des anonymes et des membres de la communauté juive, venus déposer une rose blanche sur la nouvelle stèle.

"On sort de 5 semaines du procès Mohammed Merah, on a vu cet antisémitisme inouï, violent et viscéral qui finit par tuer dans notre pays. Et bien un des messages qu'il faut dire c'est que cet antisémitisme continue à être là", a déclaré à i24NEWS Elie Korchia, avocat des familles Sandler dans le procès Merah.

"C'est honteux et c'est impossible de continuer à vivre comme cela. C'est ce message que je suis venu tenir ce soir. Non à ceux qui continuent à propager la haine par tous les moyens, y compris en s'en prenant à la stèle d'un mort", a-t-il ajouté.

La dégradation de la stèle par des inscriptions antisémites avait provoqué l'indignation de la classe politique et des associations juives.

La plaque, disposée dans un parc communal, a été découverte le matin de la Toussaint par un couple de promeneurs, "couverte d'inscriptions antisémites et d'insultes", avait expliqué la maire de la ville Marie-Hélène Amiable.

Une croix gammée, le slogan "libérez Fofana" - le meneur du "gang des barbares" sous les verrous - et le nom "Hitler" ont notamment été inscrits sur la stèle, a détaillé le parquet de Nanterre.

Une enquête a été ouverte pour "dégradation volontaire", confiée à la Sûreté territoriale des Hauts-de-Seine. La police scientifique a emporté la stèle pour des analyses complémentaires.

La stèle commémorant Ilan Halimi avait été érigée en 2011, cinq ans après sa mort, dans la ville où il avait été séquestré et torturé par le "gang des barbares", un groupe persuadé de pouvoir obtenir une rançon de sa famille juive.

Elle avait déjà été brisée en 2015 et rapidement remplacée. Les coupables n'ont pas été retrouvés.

La dépouille d'Ilan Halimi repose elle en Israël, selon la volonté de sa famille.

Commentaires

(0)
8Article précédent"Laurent Wauquiez est l'antonyme du FN" (G. Didier à i24NEWS)
8Article suivantL'imam d'Al-Azhar rencontre le pape et promet de lutter contre le terrorisme